Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Attaque au Centre : Mahamat Saleh Annadif exprime son indignation

Le Représentant spécial du Secrétaire général au Mali (RSSG) et Chef de la MINUSMA, Mahamat Saleh ANNADIF est vivement préoccupé par des allégations récurrentes faisant état de meurtres et d’exécutions sommaires de civils, y compris d’enfants, au cours d’une série d’attaques perpétrées ces dernières semaines dans le centre du Mali.

Les dernières attaques en date du 1er et 2 juillet 2020, commises dans plusieurs villages du cercle de Bankass notamment à Djimindo, Gouari et Fangadougou, auraient entraîné la mort de plus de 30 personnes. Le Représentant spécial condamne dans les termes les plus fermes la persistance de ces attaques meurtrières, dont les survivants sont contraints à fuir leurs villages, aggravant ainsi l’insécurité et la crise humanitaire dans les régions du centre du pays.

Tout en reconnaissant les efforts importants que déploient les Forces de Défense et de Sécurité Maliennes, le Représentant spécial appelle à un sursaut national pour mettre un terme à ces attaques intolérables contre des civils innocents.

Tessalit :

 Tirs d’obus contre un camp de forces onusiennes, françaises et maliennes

Un camp militaire abritant des forces onusiennes, françaises et maliennes a essuyé plusieurs tirs d’obus mardi  dernier.

Les projectiles, au nombre de 16 selon des informations préliminaires, sont tombés en dehors du camp de Tessalit dans la région de Kidal proche de la frontière algérienne, et n’ont pas fait de blessés ni de dégâts, a indiqué le porte-parole de la mission (Minusma), Olivier Salgado.

Kidal :

 Trois Casques bleus blessés

 Trois Casques bleus ont été t été blessés, le lundi dernier, dont un sérieusement, selon la mission Les faits se sont produits hier lundi 6 juillet peu avant midi, en plein cœur de la ville de Kidal. Un véhicule de la MINUSMA qui faisait partie d’un convoi logistique a heurté une mine dans la ville de Kidal. Selon un bilan provisoire, 3 Casques bleus ont été blessés, dont un sérieusement. Dans une courte vidéo publiée hier soir à travers « Thabat Agency » un bras médiatique d’Al-Qaïda, le JNIM a revendiqué cette attaque. On y voit des véhicules de l’ONU quittant le marché de Kidal et se dirigeant vers le camp du MOC lorsque l’explosion est survenue. Rappelons que la zone de Kidal est toujours sous influence du mouvement Ançar Dine, membre du JNIM dirigée par Iyad Ag Ghali.

De son déploiement au Mali en juillet 2013 à nos jours, la MINUSMA a perdu près de 216 casques bleus devenant ainsi la mission de l’ONU la plus meurtrière dans le monde.

Gao :

 Attaque au quartier château

 Des individus armés non identifiés ont braqué un opérateur économique, le lundi dernier, au quartier château de Gao. Selon des sources locales, le commerçant a été dépouillé de tous ses biens et son véhicule a été emporté par les ravisseurs. Une alimentation a été braquée au même moment par deux hommes armés toujours au quartier château à côté du lycée Bonfereye. Selon son propriétaire, une importante somme d’argent a été dérobée par les bandits.

Ansongo :

 Des exécutions et des enlèvements

 Le conflit entre le JNIM et l’EIGS font rage dans le cercle d’Ansongo, notamment dans sa partie du Gourma. Ainsi, dans la soirée du lundi 6 juillet 2020, 5 jeunes soupçonnés d’être proches du JNIM ont été exécutés par des supposés éléments de l’EIGS près du village d’Indelimane. Ces jeunes avaient été enlevés, le 3 juillet dernier à Awaghat, localité située dans la commune de Talataye, cercle d’Ansongo (région de Gao).

Cette situation intervient alors que trois autres jeunes de la communauté Imghad ont été enlevés par des supposés éléments de l’EIGS. On les accusait de collaborer avec le JNIM dans un contexte d’affrontements meurtriers opposant les deux groupes rivaux dans cette zone faisant environ une centaine de morts dans les deux camps. Ces jeunes enlevés ont pour noms Magdi Ag Abdoulmalick, un étudiant revenant de l’Algérie à cause de la fermeture des établissements universitaires provoquée par la COPVID-19, Yazid Ag Abdoumalick et Saloum Ag Ouamdidene. Les deux premières personnes ne sont autres que les enfants du chef de village de Haroum, situé à 10 km au sud de Tessit, dans la région de Gao. Avant de se retirer de la zone, ces hommes ont incendié des véhicules et d’autres biens appartenant aux populations de la zone.

 Tessit :

 La ville isolée

 La ville de Tessit est prise en otage puisqu’isolée de tout depuis que le bac de Lellehoy a été incendié, le 1er juillet dernier. Un acte posé par les éléments du JNIM qui tentaient ainsi d’empêcher l’arrivée des renforts de l’EIGS. C’est donc une situation explosive qui prévaut dans la zone du Gourma sur fond d’affrontements quasi-quotidiens opposant les deux groupes djihadistes rivaux le JNIM et l’EIGS.

Kayes :

 Procès contre  l’esclavage

 Deux procédures contre la pratique de l’esclavage ont été enregistrées cette semaine à Kayes. Le délibéré première affaire jugée le 31 juin dernier, le lundi dernier. 22 personnes ont été déclarées coupables et condamnées avec sursis. Un autre jugement concernant 6 prévenus est en cours également à Kayes. Selon le tribunal de Kayes, il s’agit des faits connexes à l’esclavage qui se sont déroulés dans le village de Lani Tounka, dans la contrée de Gadiaga. Pour rappel, en juillet 2019, une soixantaine de personnes ont été contraintes de quitter le village de Kaïnera, dans le cercle de Diéma pour Bamako. Selon ces déplacés, les notables du village ont violé leurs droits avant d’exiger leur départ du village. Ils réclament encore à ce jour, justice auprès des autorités.

San :

 Un nouveau maire élu

 Félicité Diarra a été installée, le mardi dernier, maire de la commune urbaine de San. Précédemment deuxième adjointe elle remplace ainsi l’ancien maire Sina Oumar Traoré élu député. Le conseil communal a également élu Gaoussou Thèra premier adjoint au maire en remplacement de Issiaka Sidibé décédé. Le préfet du cercle a appelé les membres du conseil à l’union autour du nouveau maire pour le développement de la commune.

Source: Journal l’Aube- Mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct