Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Assemblée Nationale: pugilat entre deux députés

Les travaux de la session d’avril de l’Assemblée nationale ont pris fin, vendredi dernier dans la salle Modibo KEITA, sous la présidence du perchoir, l’honorable Issiaka SIDIBE. Le fait inédit a été la vive dispute entre les honorables Yaya SANGARE de l’ADEMA et Alkeidi TOURE, de l’URD.

session-parlementaire-assemblee-nationale-malienne-bagadadji

Le débat relatif sur la politique générale autour de la révision constitutionnelle à l’Assemblée nationale serait à l’origine de la vive polémique entre les deux députés (de l’opposition et de la majorité parlementaires).
Il y avait bien longtemps que pareille mésaventure n’était arrivée et que l’on n’avait pas vu des députés s’affronter autrement que dans des duels oratoires. Cependant, le vendredi dernier, pendant la pause, l’honorable Alkeidi TOURE, de l’opposition et Yaya SANGARE appartenant à la majorité, ont eu des comportements déplacés l’un vers l’autres, selon des témoins de la scène.
Selon les mêmes sources, il semblerait que c’est l’honorable Alkeidi TOURE qui a tenu des propos discourtois à l’endroit de l’honorable Yaya SANGARE au cours d’échanges houleux dans les couloirs de l’Assemblée nationale.
Furieux, l’honorable SANGARE a alors porté la main sur son collègue de l’opposition, confirment nos sources.
«L’honorable Alkeidi TOURE a insulté de père l’honorable Yaya SANGARE. La politique c’est entre nous députés ici à l’Assemblée nationale et non avec nos parents », nous a précisé un député.
Un incident qui a été condamné par de nombreux députés de l’Assemblée nationale qui ont estimé que les règles de jeu démocratique sont incompatibles avec des injures et à des agressions physiques.
Concernant la session d’Avril proprement dite, il s’avère que l’Assemblée nationale a pu réaliser de nombreuses activités dont l’essentiel a porté sur l’adoption de plusieurs textes de loi intéressant la vie de la nation.
Ainsi, sur près de 90 projets et propositions de loi inscrits dans le tableau des saisines, dont 63 dépôts prioritaires signalés par le gouvernement, 50 ont été votés.
Parmi les lois adoptées, figurent entre autres, celles portant le règlement des budgets d’Etat 2012 et 2013, la loi portant création du fonds national pour le développement de la statistique ; la loi déterminant le cadre général du régime des exonérations fiscales et douanières ; le Statut général des militaires ; la loi de Programmation relative à la Sécurité intérieure pour les années 2017 à 2021 ; la loi régissant les activités physiques et sportives, la création de la Direction du service national des Jeunes.
En tout cas, l’histoire retiendra que c’est au cours de cette session que les honorables députés ont adopté le texte de la révision constitutionnelle, initié par le président de la République par 111 voix Pour et 35 voix Contre.

Par Sikou BAH

 

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct