Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

APEJ: un budget de 13 milliards pour 2019

L’Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes (APEJ) a tenu, hier jeudi 31 janvier 2019, au Conseil national du patronat du Mali, à ACI 2 000, la 22e session ordinaire de son Conseil d’administration, qui avait à son ordre du jour : l’examen du procès-verbal de la 21e session, la note sur le contrôle des taches et le rapport d’activités.

La cérémonie d’ouverture des travaux était placée sous le patronage du ministre de l’Emploi, de la jeunesse et de la construction citoyenne, Amadou KOITA, en présence du Directeur général de l’APEJ, Aly KEBE, et les membres du conseil d’administration.

Selon le ministre KOITA, le rapport d’exécution du budget 2018 de l’Agence était arrêté en recettes et en dépenses à 12 030 392 718 FCFA.

Quant au projet de budget de 2019, il est équilibré en recettes et dépenses à la somme de 13 157 779 206 FCFA, soit une hausse de 9,37%. Cela, suite au report des recettes réalisées sur l’exercice antérieur, la contribution des partenaires et la suppression de la TEJ, remplacée par la contribution forfaitaire estimée à plus de 8 milliards FCFA.

Le ministre KOITA a profité de l’occasion pour rappeler que le quinquennat 2018-2023 du Président IBK est dédié à la jeunesse et que le développement du capital humain sera sous-tendu par une formation de qualité privilégiant les filières techniques et professionnelles, qui offrent plus de perspectives d’emplois pour les jeunes.

Par ailleurs, a-t-il fait savoir, malgré le contexte difficile, l’APEJ a poursuivi la mise en œuvre des différentes composantes du programme Emploi Jeunes (PEJ), à travers le renforcement de l’employabilité avec les chantiers-écoles HIMO ; les stages dans les secteurs publics et privés ; la reconversion ; la mise en place du projet EJOM (l’Emploi des jeunes créé des opportunités ici au Mali) ; le financement de plans d’affaires des jeunes et le renforcement du dispositif d’accueil et d’information.

Parallèlement à ses activités, l’Agence a mené des actions d’information, de sensibilisation et de formation entrepreneuriales à l’intention des jeunes et s’apprête à lancer bientôt la phase pilote des pépinières d’entreprises dans l’optique d’inciter davantage les jeunes maliens vers l’entrepreneuriat et l’innovation, a-t-il souligné.

«Il faut également ajouter à ces actions, le renforcement continu du réseau des partenaires techniques et financiers qui contribuent à résorber significativement les difficultés de financement du programme Emploi-Jeune», dira le ministre Amadou KOITA.

Pour le ministre, les réalisations de l’exercice 2018 ne doivent point cacher les nombreuses contraintes auxquelles l’APEJ fait face, à commencer par les problèmes de l’insécurité, de la faible mobilisation de la Taxe emploi jeune et celle des recouvrements des prêts consentis.

Quant au directeur général, Aly KEBE, il a fait savoir que l’APEJ a réalisé ses activités 2018 à hauteur de 70%, malgré les difficultés.

Pour 2019, soutient-il, l’Agence poursuivra dans cette lancée en mettant un accent particulier sur la composante Haute intensité de main d’œuvre (HUMO).

Le président de la République ayant dédié ce quinquennat à la jeunesse, l’APEJ, a indiqué le directeur général, travaillera dans ce sens en renforçant surtout la création d’entreprises pour les jeunes.

«Il s’agit de la jeunesse urbaine, rurale et de la diaspora. Nous avons un plan d’actions qui se décline en 98 actions. L’année passée nous avons touché environ 14 000 jeunes et cette année, nous envisageons de toucher 25 000 jeunes», a expliqué Aly KEBE.

PAR ALMAMY MALIKI SYLLA (STAGIAIRE)

Info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct