Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

AGENCE MALITEL DES HALLES DE BAMAKO: Deux agents pour 1000 clients par jour: La direction générale interpellée

Malitel est l’opérateur historique de téléphonie mobile au Mali. Mais, Orange-Mali qui est venue une demi-décennie après bat la société étatique sur tous les plans, notamment au niveau des agences. Et pour cause, en commune VI, la plus grande et la plus peuplée de Bamako, il n’y a qu’une seule agence Malitel, située dans le centre commercial les Halles de Bamako. Plus grave, ce point focal n’a que deux VENDEURS pour une clientèle évaluée à des centaines de personnes par jour. Celles-ci sont entassées comme des animaux à l’intérieur et à la devanture de l’agence, faute de personnel pour s’occuper d’eux. Si la direction générale ne réagit pas en renforçant le personnel, les usagers risquent de saccager tout un jour parce que l’atmosphère est constamment surchauffée dans cette boutique située dans un nid de bandits.

halle bamako gendarme police malfrat voleur bandits mali

Les habitants de la commune VI du District de Bamako et des quartiers périphériques relevant de Koulikoro sont remontés contre la direction générale de Sotelma/Malitel. La raison est toute simple : la circonscription ne dispose que d’une agence pour des centaines de milliers d’usagers et pire, il n’y a que deux vendeurs pour cette nombreuse clientèle : un homme et une femme. A eux d’eux, ils font le travail de dix (10) personnes. A savoir : le remplacement des puces, la vérification de l’identification et l’identification elle-même, la vente des kits 3G, des modems Wifi et des appareils Wassa, le paramétrage des appareils Wassa, le scannage de tous les documents officiels vers la direction, la délivrance des reçus aux clients pour chaque puce remplacée, sans oublier le rapport journalier adressé au supérieur hiérarchique.
Les deux agents de l’Agence travaillent de 7h30 à 16h, souvent sans pause (volontairement), pour ne pas faire attendre les clients.
Dans nos investigations, nous avons remarqué que des stagiaires qui s’occupaient des clients en un moment donné ne sont plus là. Nous apprenons que leur stage est terminé et qu’aucun personnel d’appui n’a jusque-là pas été envoyé par la direction commerciale. Pire, les agences Proxicom créées pour décongestionner le travail de l’Agence Halles de Bamako ne sont pas fonctionnelles.
Un client rencontré sur place, qui requiert l’anonymat, met en garde : « S’ils ne renforcent pas le personnel d’ici, ils vont trouver que nous avons tout cassé un jour. Wallahi ! ».
Cet usager a d’autant plus raison que l’atmosphère est toujours à la surchauffe à l’intérieur. Certains clients s’attaquent, s’ils n’agressent, injustement les deux vendeurs dont ils dénoncent la lenteur dans le travail. Par contre, d’autres clients vouent toute leur admiration à ces deux cadres qui travaillent là depuis le temps des appareils Ilafia il y a dix ans jusqu’à la création de l’Agence en 2009 après la privatisation de la Sotelma.
La direction générale doit réagir. Rapidement.
Salif Diallo
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct