Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

3è congrès du RDS: le professeur Younouss Hamèye Dicko prône l’union sacrée des partis de la majorité présidentielle autour de la candidature d’IBK en 2018

Le professeur Younouss Hamèye Dicko a déjà montré la position de son parti, le Rassemblement pour le développement et la Solidarité (RDS), pour la prochaine élection présidentielle. Pour ce parti, c’est ” IBK ou rien” en 2018. En tout cas, aux dires du Pr. Dicko, le RDS n’aura pas de candidat en dehors d’IBK en 2018. Et il attend des autres formations politiques qui se réclament de la CMP à faire de même, c’est-à-dire de ne  pas présenter en 2018 de candidats contre IBK qu’il considère comme étant l’homme de la situation. Cette révélation a été faite à l’issue du 3è congrès ordinaire du RDS tenue le week-end dernier à la Maison des Aînés de Bamako. La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence des représentants d’une vingtaine de partis politiques.

younouss hamèye dicko president parti rds politicien

L’essentiel du discours du Pr. Younouss Hamèye Dicko a été axé sur les grandes réalisations faites par IBK et son gouvernement qui ont favorisé, selon lui, le retour du Mali sur la scène internationale.

Pour le président du RDS, quoiqu’on dise, c’est grâce à la gouvernance d’IBK que la démocratie est en train de gagner du terrain cela, après l’organisation réussie des élections législatives, communales et très bientôt des élections locales et régionales. L’histoire retiendra que c’est IBK qui a accordé un vrai statut à l’opposition par l’adoption d’une loi portant statut de l’opposition.

S’y ajoutent le démarrage des patrouilles mixtes dans les régions du Nord et l’installation des autorités intérimaires, toutes choses  qu’IBK est déterminé à poursuivre l’application de  l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali.

L’organisation parfaite du 27è sommet Afrique-France avec une participation record des chefs d’État et de gouvernement, est synonyme de retour du Mali sur la scène internationale après plusieurs années en isolation.

L’organisation prochaine de la conférence d’entente nationale et le projet de réforme constitutionnel sont pour le président du RDS, des motifs de réel espoir pour les Maliens.

Pour ces raisons et d’autres encore, le Pr. Younouss Hamèye Dicko a indiqué qu’IBK n’a jamais baissé le bras pour le Mali et  il  mérite, à cet effet, un second mandat. C’est pourquoi, il a demandé à tous les partis politiques membres de la majorité présidentielle de faire l’union sacrée autour de sa candidature en 2018.

Par ailleurs, le président du RDS a demandé au gouvernement de tout mettre en œuvre afin que Kidal retourne dans le giron de l’Etat central ; à poursuivre l’application correcte et intelligente de l’accord; à déployer l’armée nationale sur l’ensemble du territoire national pour freiner l’épidémie d’insécurité que connait le Mali. Mais aussi et surtout, de prendre des mesures appropriées pour la pacification du delta du Gourma, garante, selon lui, de l’intégrité territoriale du Mali.”

 

La rédaction 

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
ORTM en direct