Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

VGB: Koulikoro et Kangaba aussi

Koulikoro et Kangaba disposent désormais de leur One Stop Center. La cérémonie de remise de ces structures s’est déroulée mardi au Centre de santé de Koulikoro sous la présidence de la ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme Wadidié Founé Coulibaly en présence du gouverneur de la Région, le colonel Lamine Kapori Sanogo.

Étaient aussi présents le représentant du coordinateur du système des Nations unies Eugène Kongnyuy, la représentante de la coopération de l’Union européenne Silvia Severi, les préfets de Koulikoro et de Kangaba, les chefs de services régionaux, les responsables des collectivités, les autorités traditionnelles et la société civile.

La cérémonie avait pour objet, entre autres, d’inaugurer le One Stop Center, informer les communautés sur la disponibilité et la gratuité des services de prise en charge des conséquences des violences basées sur le genre (VBG), plaider auprès des décideurs pour leur mobilisation en faveur du fonctionnement et la durabilité du One Stop Center.

Logé au sein du Centre de santé de référence de (CSref) de Koulikoro ce One Stop Center comme ceux de Bamako, Kayes, Diéma, Sikasso et Ségou est une initiative de l’Union européenne en collaboration avec le Système des Nations unies et le gouvernement en vue d’offrir gratuitement des services de protection et de prévention aux femmes et aux filles contre les VBG.

«Chacun des dits engagements du Mali au niveau international met l’accent sur la lutte contre les VBG et l’autonomisation des filles et des femmes comme axe stratégique prioritaire», a introduit la ministre en charge de la Promotion de la Femme, Mme Wadidié Founé Coulibaly. Les statistiques de VBG au Mali sont préoccupantes et influencent négativement nos indicateurs de morbidité et de mortalité maternelle néonatale et infanto-juvénile, a indiqué la cheffe du département.

Le représentant du coordinateur du Système des Nations unies Eugène Kongnyuy a expliqué le centre vise à assurer une prise en charge holistique des survivantes et de promouvoir les droits des femmes et des jeunes filles à la santé reproductive. «Les violences faites aux femmes et aux filles est un défi mondial qui requiert une réponse globale. à cet effet, nous avons mobilisé 500 millions d’euros pour l’élimination des violences et la moitié de cette somme est dépensée en Afrique» a souligné Silvia Severi.

La cérémonie s’est achevée par la remise symbolique des protocoles opérationnels standards, de la plaque signalétique du One Stop Center et des clés. Le maire de la Commune urbaine de Koulikoro, Bakoroba Kané, s’est réjoui de l’ouverture de ces structures qui permettront de soulager les femmes victimes de VGB avant de remercier l’ensemble des acteurs qui ont conjugué leurs efforts pour atteindre ce résultat.

Amadou Maïga
Amap-Koulikoro

Source : L’ESSOR

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct