Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Stabilisation des prix de la farine et du pain: le Gouvernement rencontre les acteurs de la filière

Les ministres en charge du Commerce et de l’économie et des finances ont rencontré ce matin les acteurs de la filière farine et pain. Au centre des discussions, la recherche de solutions équilibrées pour stabiliser les prix.

 

Après avoir écouté les acteurs, les membres du gouvernement entourés de leurs proches collaborateurs ont promis d’examiner tous les leviers afin d’éviter l’enlisement des prix.

Une rencontre avec les secteurs des finances est programmée à cet effet.

A titre de rappel, le marché mondial enregistre depuis le 3ème trimestre 2020 une augmentation progressive du cours du blé.

Ainsi, le cours mondial du blé tendre, matière première de la farine boulangère, s’établit à 280 euros la tonne contre 164 euros la tonne au mois de mars 2020.

Cette tendance devra se poursuivre jusqu’à la prochaine récolte prévue le mois de juillet 2021.

Outre cette augmentation, les industriels ont évoqué entre autres celle des frais de transport terrestre et maritime et des frais financiers auprès des banques maliennes.

Ils ont estimé que face à l’insoutenabilité de la hausse continue du cours mondial du blé, ils étaient contraints de consentir, il y a deux semaines, la hausse du prix de la farine locale de 17 500 FCFA à 19 000 FCFA voire 20 000 FCFA.

Face à cette hausse du prix du sac de la farine, les boulangers réunis au sein d’une organisation appelée cadre de concertation de la filière pain ont décidé d’appliquer les prix consensuels issus des négociations de 2011 à savoir la miche de 300g à 300 FCFA aux consommateurs.

Les discussions en cours doivent aboutir à la mise en œuvre des leviers économiques et fiscaux pour pour atténuer les effets de l’augmentation des prix mondiaux du blé sur la farine produite localement et par ricochet celui du prix.

Une rencontre est programmée cet après-midi avec les boulangers et les livreurs afin de discuter des difficultés nées du partage des marges bénéficiaires au sein du secteur.

Source : Direction Générale du Commerce de la Consommation et de la Concurrence (DGCC)

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct