Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Sans Tabou: le plan de diversion de l’Imam

Annoncée en grande pompe sur les réseaux sociaux, la distinction de l’Organisation mondiale des droits de l’homme a été officiellement remise ce mardi 30 mars 2021 à l’Imam de Badalabougou. Ce qui fait de Mahmoud DICKO le leader qui a fait le plus contribution dans la défense des droits de l’homme en Afrique de l’Ouest aux yeux des responsables de cette organisation. Si en principe, la reconnaissance internationale du combat mené par un fils du pays doit être un motif de fierté et de satisfaction, force est de constater que la crédibilité de l’organisation est mise en cause. Aussi, dans la majorité de l’opinion, on se demande quelle a été la contribution de cet Imam dans l’amélioration des droits de l’homme au Mali pour qu’un tel prix lui soit décerné.

En tout cas, en plus du fait que beaucoup d’observateurs dénoncent l’empressement de cette organisation internationale des droits de l’homme basée à Beyrouth (Liban), au plan national, deux faits majeurs remettent en cause la légitimité d’une telle distinction pour l’Imam.
Tout d’abord, le coup d’Etat, considéré comme un crime imprescriptible contre le peuple Mali, selon la constitution du Mali, a été soutenu par l’Imam. Dans ce cas, comment pouvons-nous parler de respect de droit de l’homme encore, s’interrogent d’autres personnes au sein de l’opinion publique ?
Mais le second fait qui fait plus de polémique aux yeux de la grande majorité de l’opinion nationale est le sort réservé aux victimes des événements des 10, 11 et 12 juillet 2020.
Pour rappel, au plus profond de la contestation contre le régime du Président Ibrahim Boubacar KEITA, des jeunes ont été tués par les FORSAT devant la mosquée et le domicile de l’Imam à Badalabougou. Plus de 8 mois après ces événements malheureux, les familles des victimes sont dans l’attente d’une justice.
Pendant ce temps, on est en droit de se demander si la vie arrachée de jeunes dans la fleur de l’âge n’est pas passée au second plan pour l’Imam et les responsables du M5-RFP qui sont visiblement dans une guerre de positionnement avec son corollaire d’attaques et d’accusations mutuelles.
Au regard de tout ce qui précède, on se demande sur quelle base cette organisation est parvenue à faire de l’Imam la personnalité de l’année alors que ce dossier est encore loin d’être vidé ?
Mieux encore, les causes pour lesquelles l’imam a fait sortir le peuple pour renverser le régime se posent aujourd’hui avec plus d’acuité sous son regard impuissant ou complice.
Car, ce n’est un secret pour personne qu’aujourd’hui le Mali souffre des affres de l’insécurité, de la mauvaise gouvernance. Aujourd’hui, la justice est loin d’être une réalité au Mali quand on sait que des gens sont mis en prison en absence d’une procédure judicaire appropriée.
Alors, on se demande si les motivations des initiateurs de cette distinction ne sont pas ailleurs.
Selon les partisans de l’Imam, l’organisation mondiale des droits de l’homme dont il s’agit a son siège à Beyrouth, capitale du Liban. Et l’instruction a été donnée aux représentants de l’Afrique de l’Ouest afin de trouver la personne qui a joué un rôle remarquable sur le plan politico-religieux, social et sécuritaire. C’est ainsi que le choix est tombé sur l’Imam Mahmoud DICKO.
Or, au niveau mondial, existent principalement deux organisations des droits de l’Hommes connues, reconnues et respectées. Le plus ancien est la Fédération internationale pour les droits humains (FIDH).
La seconde est le Conseil des droits de l’homme (CDH) créé par l’Assemblée générale des Nations Unies le 15 mars 2006. Il a remplacé l’ancienne Commission des droits de l’homme de l’ONU et est un organe subsidiaire de l’Assemblée générale.
La décoration par la ténébreuse « Organisation Internationale des Droits de l’Homme » (OMDH) ne serait-elle pas une communication à outrance par laquelle l’Imam a voulu éveiller la curiosité des Maliens et à les tenir en haleine ?

PAR ABDOULAYE OUATTARA

Source : INFO-MATIN

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct