Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Routes d’intérêt local et non classées : Les travaux d’entretien lancés hier

Dans le cadre de la décentralisation et du transfert des compétences aux collectivités, l’AGEROUTE, a procédé hier mardi, au lancement des travaux d’entretien des routes d’intérêt local et non classées dans les six communes du District de Bamako. Ce sont au total 13 lots répartis entre 13 entreprises sous la surveillance de 4 bureaux d’étude qui couvriront les 6 communes du District de Bamako durant au moins deux mois. Le montant alloué pour ce programme d’entretien s’élève à 850 000 000 FCFA.

Selon le Directeur Général de l’AGEROUTE, les 30% des fonds de l’entretien routier transférés aux collectivités permettront l’exécution des programmes d’entretien dans les zones respectives.

« Nous allons démarrer le programme d’entretien du District de Bamako qui consistera à l’entretien des routes qui relèvent de la compétence des collectivités du district. Nous avons fait l’allotissement suivant différents travaux. Il y a des lots de curage, des lots de reconstruction, des lots de réparation d’ouvrages et des lots de points datant. Demain nous allons remettre les sites aux entreprises et les entreprises avant la fin de la semaine, nous transmettrons leurs plans d’exécution », a déclaré Sékou Kontaga, DG de l’AGEROUTE.

Il ajoute que l’AGEROUTE aura pour rôle de veiller à ce que les différents plans d’exécution prennent en compte les priorités des travaux d’entretien dans chaque lot : « C’est l’entreprise qui élabore son programme. Elle est soumise au bureau d’étude pour approbation sous la supervision de l’AGEROUTE. Dès demain certaines entreprises vont commencer Nous avons fait en sorte que 2 bureaux suivent sur chaque rive. Les priorités sont notamment des zones qui conservent de l’eau pendant cette période. Il s’agit de l’avenue de l’indépendance, du rond-point de Oumou Sangaré à Kalaban, au niveau de l’ambassade de Chine, et à la descente du pont de martyrs, entre autres. A cela s’ajoutent les routes goudronnées qui ne sont pas des routes nationales », a-t-il souligné.

Par ailleurs, le Directeur Général de l’AGEROUTE indique que l’idéal des travaux d’entretien routier est de faire deux programmes par an notamment avant et après la saison des pluies. Et pendant l’hivernage, si les conditions sont réunies, il y a lieu de réparer les dégâts d’hivernage : « Malheureusement, l’AGEROUTE et l’Autorité Routière sont des établissements publics à caractères administratif dont les budgets sont soumis à des conseils d’administration et à l’approbation du ministre des finances. Ces opérations n’ont jamais pu être réalisées avant le mois de mars ou avril de l’année. Mais nous avons fait en sorte de démarrer les travaux d’entretien des routes nationales en avril dernier pour que d’ici deux mois, l’essentiel de tous ces travaux soit réalisé pour le bonheur des usagers et des populations riveraines », a-t-il signalé.

Rappelons que l’AGEROUTE est rattaché au département des Transports et des infrastructures pour l’exécution des travaux d’entretien routier depuis 2006.

Andiè A. DARA

Source: Bamakonews

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct