Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Quand la communication de l’armée dérape

Le 02 février dernier, la Direction des Relations Publiques de l’Armée(DIRPA) a choqué les internautes maliens. La cellule qui s’occupe de la communication de l’armée a, en effet, tweeté le message suivant : « Les peuls ont tiré ce soir, le 2 février 2018 dans le village de Douna (Mopti). Aucune victime n’est à déplorer. » Les internautes maliens sont vite montés au créneau pour rappeler la DIRPA à l’ordre : « Halte à la stigmatisation, On est mal barré ! Nous ne sommes pas en guerre contre les peuls, mais plutôt contre un groupe terroriste qui enrôle Peul, Bella, Sonrhaï, arabe et Bambara etc. » A l’image de bien d’autres domaines, précise un internaute, la DIRPA est entre les mains des amateurs. «Ce tweet est susceptible d’exacerber des conflits communautaires dans le pays, explique-t-il. Ces genres d’informations à stéréotype ethnique peuvent faire basculer la cohésion sociale dans ces zones extrêmement fragiles et sensibles du Mali ». Face au tsunami d’indignation, la DIRPA a vite retiré le tweet et présenté des excuses à ses lecteurs.

———————————-

Lutte contre le terrorisme: Les motos et les véhicules pick-up interdits dans des localités du centre et du Nord du Mali

On assiste à une recrudescence d’attaques terroristes au Mali. Rien qu’en janvier dernier, au moins 80 personnes ont perdu la vie dont 29 militaires maliens, trois agents de douanes et une vingtaine  de civils. Suite à ce pourrissement de la situation sécuritaire, le chef d’État-major général des armées a interdit, le jeudi 1er janvier, la circulation des motos et des pick-up dans plusieurs cercles des régions de Ségou, Mopti et Tombouctou. «  Le chef d’Etat major Général des armées porte à la connaissance de la population et en particulier celle résidant ou visitant le Centre du Mali, de l’interdiction de circulation des motos et pick-up dans certaines circonscriptions des régions de Ségou, Mopti et Tombocutou », indique le communiqué de l’armée malienne. Dans la région de Ségou, les localités concernées par la mesure sont : le cercle de Niono, de Tominian et de Macina. 8 cercles de la région de Mopti sont aussi concernés par la mesure : Mopti, Bandiagara, Bankass, Douentza, Koro, Tenenkou, Youwarou et Djenné. Dans la région de Tombouctou, l’interdiction le seul cercle de NianfunkéSelon le communiqué, tout individu contrevenant à ces mesures sera considéré comme « cible militaire ».

Source: Le Républicain

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct