Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

PRVM FASOKO : Samba Coulibaly soutenu par 220 des 31O conseillers communaux

Dans le cadre de la crise que traverse le parti pour la restauration des valeurs du Mali (PRVM Faso Ko), le bureau exécutif national du parti a tenu un point de presse le samedi 20 mars 2021, à Djelibougou Bamako. Objectif : faire état de l’important soutien qui fait de Samba Coulibaly, le président légitime du PRVM FasoKo. Sur 310 conseillers communaux, « le bureau élu le 27 février dernier au CICB a le soutien et accompagnement de 220 ».

Le parti pour la restauration des valeurs du Mali (PRVM Faso Ko)   a choisi le 20 mars 2021, date  anniversaire de ses huit (8) années pour donner des réponses aux interrogations  de  légitimité qui  pèsent sur   le parti aujourd’hui. « Le bureau élu lors du congrès extraordinaire du PRVM Fasoko, le 27 février dernier au CICB, a le soutien de 220 conseillers communaux sur les  310 au total », ont indiqué les responsables de ce regroupement politique lors de son  point de presse le samedi 20 mars 2021 à Djelibougou Bamako.

Le secrétaire général du PRVM Fasoko, Dr Abdoul Karim Goïta, a indiqué qu’après le congrès extraordinaire du parti le 27 février, le bureau dirigé par Samba Coulibaly a reçu plus de deux cent  (200)  motions de soutien et de félicitations.

Selon lui, ces motions de soutien et de félicitations leur sont parvenues de toutes les régions du Mali, dont  16 conseillers  communaux  sur les 30 de  la région de Kayes soit  50%, 25 conseillers sur 47 dans la région de Koulikoro (plus de 60%),  69 sur 92 conseillers communaux dans la région de Sikasso ( près de 80%), 96 sur 118 conseillers, dans la région de Ségou (95% des élus). La particularité dans la région de Ségou selon lui, c’est qu’il y a des localités entières telles que Bla, Macina, Niono, San et Tominian, où les élus se sont engagés à 100%, à soutenir le bureau de Samba Coulibaly.

A ces localités, le secrétaire général a  ajouté tous les 11 élus communaux que compte  la région de Mopti et un seul des 5 conseillers de la région de Tombouctou.

Au niveau du district de Bamako qui compte 7 conseillers communaux, Dr Goïta souligné que se sont deux qui ont notifiés leur soutien au nouveau bureau, fixant à 220 le total des conseillers qui soutiennent Samba Coulibaly parmi les 310 conseillers communaux que le PRVM Fasoko dispose sur l’ensemble du Territoire national.

Selon lui, ces chiffres ne tiennent compte qu’aux soutiens écrits et signés par ses différents conseillers communaux, sinon selon lui, chaque jour le bureau de Samba Coulibaly reçoit des appels de soutien et de félicitations. « Même ce matin il y a Kolondieba qui nous a appelé. Leur lettre doit nous parvenir dans les jours à venir », a-t-il indiqué.

Le secrétaire général s’est par ailleurs réjoui de ce soutien important de 70%, qui donne déjà de «  la légitimité au bureau de Samba Coulibaly », sans tenir  compte  des  démissionnaires. « Il  y a des démissionnaires dans beaucoup de régions et nous allons faire ce point dans les jours à venir pour vous dire exactement combien de conseillers dispose le PRVM Fasoko  sur le terrain », a-t-il conclu.

Pour sa part, le président Samba Coulibaly a tenu d’abord à honorer, en cette date anniversaire du PRVM Fasoko, la mémoire du père fondateur M. Hamidou Lahaou Touré, avant de souhaiter plein succès à ce « parti d’avenir ».

« De 2013 à nos Fasoko a eu à faire beaucoup d’exploit avec un député et  près de 310 conseillers communaux ainsi que la bonne  place de  10e sur 24 candidats aux présidentielles de 2018 »  a-t-il rappelé. En effet, le président a remercié tous ces élus et leurs bases  pour leurs efforts dans la survie du parti.  Concernant les soutiens à son bureau, Samba a fait savoir que   la liste n’est pas encore close.  « Aujourd’hui c’est notre anniversaire et on  en a profité pour donner les chiffre qui sont à notre possession, sinon même demain,  les soutiens vont   nous parvenir », a-t-il indiqué.

Tout en soulignant sa confiance en la justice malienne, le nouveau président   Samba Coulibaly a souligné que si on se tenait  au principe de la démocratie qui donne la voix à la majorité, « le bureau élu le 27 février, est le bureau légitime »  a-t-il indiqué.

Issa Djiguiba 

Source: Journal le Pays- Mali

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct