Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

PROJET D’INTERCONNEXION ENTRE LES CENTRALES HYDROÉLECTRIQUES DE LA GUINÉE ET DU MALI : L’UE ET LA BANQUE EUROPÉENNE D’INVESTISSEMENT (BEI) INJECTE 330 MILLIONS D’EUROS

Les gouvernements guinéen et malien ont lancé  le projet d’interconnexion entre les centrales hydroélectriques de la Guinée et du Mali de 225KV. Cet investissement est financé à hauteur de 330 millions d’euros,   par l’Union européenne (UE) et la Banque européenne d’investissement (BEI). Ce projet permettra à ces deux pays de combler leur déficit  énergétique.

Selon les informations fournies, l’Union européenne (UE) et la Banque européenne d’investissement (BEI) ont alloué 330 millions € à la Guinée et au Mali. Il a été indiqué que ‘’Ces fonds permettront d’améliorer l’accès des populations de ces pays à une énergie propre et abordable. La BEI accordera un prêt de 300 millions € remboursable sur 25 ans, sur l’ensemble des fonds. L’UE fournira pour sa part une subvention verte de 30 millions € pour soutenir le projet’’.

Ce projet d’interconnexion entre les centrales hydroélectriques de la Guinée et du Mali dans le cadre du Système d’échanges d’énergie électrique ouest-africain permettra à des millions de personnes, en Afrique de l’Ouest, d’avoir accès à une énergie propre et abordable. Une fois achevée en Guinée, la nouvelle ligne d’interconnexion électrique de 225 kV offrira une solution de substitution aux générateurs coûteux et peu fiables du réseau électrique et fournira de l’électricité verte aux villages des environs et à l’ensemble de la région.

Dans son allocution M. Mohamed Camara asouligné : «   en compagnie de la Ministre de l’Énergie, j’ai signé avec S.E.M l’Ambassadeur de UE en Guinée, un accord de financement par la mise en œuvre du projet de ligne de transport électrique à double terne 225 kv Fomi-Kouroussa-Dabola-Linsan le cadre de l’interconnexion Guinée-Mali ».

À l’entame de son intervention, M. Ambroise Fayolle, vice-président de la Banque européenne d’investissement (BEI), dira que ce (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LE «NOUVEL HORIZON» DU VENDREDI 30 AVRIL 2021

GAOUSSOU TANGARA

NOUVEL HORIZON

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct