Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Présidentielle en Libye : «Les conditions d’élections libres, crédibles, démocratiques (…) ne sont pas, pour le moment, réunies », déclaré l’ambassadeur du Niger à l’ONU

L’élection présidentielle libyenne est prévue pour le 24 décembre prochain. En effet, par la voix de son ambassadeur aux Nations-Unies, Abdou Abarry, le Niger s’est opposé, mercredi, à la position du Conseil de sécurité de l’ONU sur la tenue prochaine d’élections en Libye. Selon lui, les conditions ne sont pas réunies pour tenir de la présidentielle en fin décembre 2021.

Alors qu’il prenait fonctions au poste du président du Conseil de sécurité pour le mois décembre, l’Ambassadeur du Niger auprès des Nations Unies, Abdou Abarry, exprime, au nom des autorités nigériennes, des réserves quant à la tenue prochaine de la présidentielle au Niger. Selon le diplomate nigérien, les conditions sécuritaires ne sont pas encore réunies pour organiser des élections crédibles et transparentes en Libye.

« Si la volonté de la communauté internationale, c’est encourager et de dire que, coûte que coûte, il faut aller à des élections quelle que soit leur qualité, à cela en tant que Niger, je peux vous dire que les conditions d’élections libres, crédibles, démocratiques, consensuelles, qui vont être un maillon important pour le retour de paix, de la stabilité en Libye, ne sont pas, pour le moment, réunies », a expliqué le diplomate nigérien lors d’une réunion du Conseil de sécurité consacrée à la Libye, rapporte Radio France Internationale.

Le diplomate Nigérien a en outre déclaré que, « les combattants étrangers sont toujours en Libye. Il n’y a pas véritablement une réunification en termes des forces en présence », avant de préciser que « la situation n’est pas assez mûre pour permettre ce type d’élections qui peuvent mener à une stabilité pérenne et à une sécurité en Libye ». Cette déclaration des doutes sur la tenue prochaine de la présidentielle en Libye intervient, alors que le diplomate Nigérien venait de prendre la présidence du Conseil de sécurité de l’ONU qui sera assurée par le Niger au cours du mois de décembre en tant que membre non-permanent du Conseil.

Cependant, le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres en réaction sur la position de Abdou Abarry, a indiqué que, « nous voulons que ces élections fassent partie de la solution et non du problème ». « Et donc, nous ferons tout pour faciliter un dialogue, permettant de résoudre les questions qui subsistent encore (…) qui pourraient diviser la Libye », a-t-il ajouté, rapporte RFI.

Ibrahim Djitteye

Source: LE PAYS

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct