Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Pr. Salikou Sanogo lors de la présentation de vœux de l’URD à la presse; «Notre parti traverse des difficultés depuis le décès de notre Président…»

L’hôtel de l’Amitié de Bamako a servi de cadre, le samedi 22 janvier 2022, à la tenue de la cérémonie de présentation de vœux de l’Union pour la République et la Démocratie (URD) à la presse nationale et internationale. Ladite cérémonie était présidée par le 1er vice-président de l’URD, Pr. Salikou Sanogo, en présence des autres cadres, militants et sympathisants du parti de la poignée de main comme Me Demba Traoré, Me Boubacar Karamoko Coulibaly, Pr. Ibrahim Ikassa Maïga, membre du gouvernement etc. Dans son discours, le Pr. Salikou Sanogo a mis l’accent sur la crise qui existe actuellement au sein de l’URD dominée par le bicéphalisme. Le 16 janvier dernier, des cadres de l’URD ont tenu un congrès extraordinaire à Bamako pour élire Gouagnon Coulibaly comme président du parti en remplacement de feu Soumaïla Cissé. Le Pr. Salikou estime que cela a été fait en violation des textes du parti. «L’arbre ne doit pas cacher la forêt. Oui il est vrai que notre parti traverse des difficultés depuis le décès de notre Président…Les textes nous donnent raison. Nous allons continuer à travailler pour sauver le parti de Soumaïla Cissé », a dit Pr. Salikou.

 


Prenant la parole, le Pr. Salikou Sanogo a présenté, au nom de l’URD et en son nom, les meilleurs vœux de l’année 2022 à l’ensemble de la presse. Avant de rappeler que l’année 2021 a été particulièrement difficile pour les journalistes. « En 2021, 46 journalistes et collaborateurs ont été tués selon le bilan publié par l’ONG « Reporters sans frontières ». C’est inadmissible et révoltant. A mi-décembre 2021, RSF recense 488 journalistes et collaborateurs de médias derrière les barreaux du fait de leur profession, ce qui représente une augmentation de 20 % en un an. Ce chiffre en hausse est inquiétant et requiert une prise de conscience réelle à tous les niveaux de la nécessité de mieux protéger les journalistes », a-t-il dit. Il a présenté ses condoléances aux familles des journalistes maliens et leurs collaborateurs décédés en 2021. En outre, il a souhaité que le journaliste Olivier Dubois, enlevé il y a quelques mois au Mali, recouvre la liberté. Pr. Salikou Sanogo a rappelé que l’URD est disposée à approfondir et à appliquer toutes les initiatives visant à protéger les journalistes contre les exactions. « De la 108ème place en 2020 selon le classement publié en 2021, le Mali est passé à la 99ème place, une amélioration notable suite à la baisse des exactions dans notre pays », a-t-il dit. Cependant, il a interpellé les autorités compétentes pour que toute la lumière soit faite sur la disparition, depuis 2016, du journaliste Birama TOURÉ. « Autant nous prônons le respect par les journalistes des règles déontologiques de leur profession, autant nous condamnons fermement les actes d’intimidations et les menaces à l’encontre des journalistes. Tournés vers 2022, nous devons nous rappeler que 2021 fut une année difficile pour notre peuple confronté à différents défis exacerbés par des sanctions inappropriées de notre espace communautaire, la CEDEAO », a déclaré Pr. Salikou. Il a formulé ses voeux ardents pour que l’application judicieuse des conclusions des ANR (Assises nationales de la Refondation) puisse permettre au Mali de retrouver son honneur, la stabilité, la paix, la concorde et la prospérité. « Je ne me lasserai jamais de rappeler notre attachement indéfectible à la République, à la Démocratie, à l’état de droit, à la justice et à l’égalité citoyenne. Cela dit, l’arbre ne doit pas cacher la forêt. Je sais que vous êtes nombreux à vous poser des questions sur ce qui se passe au sein de l’URD. Oui il est vrai que notre parti traverse des difficultés depuis le décès de notre Président », a-t-il dit. Répondant aux questions des journalistes, Pr. Salikou Sanogo a indiqué que les textes du parti leur donne raison. «Nous allons suivre les textes. Nous sommes dans la mouvance du rassemblement. Nos propres militants et nos propres cadres sont en train de vilipender le parti sur les réseaux sociaux. Nous allons continuer à travailler pour sauver le parti de Soumaïla Cissé », a conclu Pr. Salikou Sanogo. Me Boubacar Karamoko Coulibaly renchérit en disant qu’il n’ ya pas de bicéphalisme à l’URD. Selon lui, le congrès extraordinaire du collectif pour la sauvegarde de l’URD n’a pas été convoqué, selon les règles de l’art. Auparavant, le représentant de la Maison de la Presse, Daouda Konaté, mettait l’accent sur les conditions difficiles de la presse malienne. En témoigne l’absence de paiement de l’aide à la presse depuis 3 ans. Cependant, il a invité les journalistes à plus de professionnalisme dans le traitement de l’information.
Aguibou Sogodogo

Source: Le Républicain

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct