Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Paix et vivre ensemble entre les communautés du nord : Les Imouchagues et alliés de Tombouctou-CIAT chez le président de Irganda

Le 15 mars 2021, le président du collectif intégrateur des Imouchagues et Alliés de Tombouctou-CIAT a rendu une visite de courtoisie au président de l’Association Irganda, Ousmane Issoufi Maïga. L’occasion pour Ibrahim Ag Nock,  de témoigner, au nom de son association, son engagement pour une cohésion sociale dans leur zone.

« Nous voici cet après réunis auprès de vous par l’entremise d’un des nôtres, issu de la communauté immochagues de Tombouctou, de Diré et de Kirchamba, le magistrat émérite, Oumar Bocar Yattara qui œuvre inlassablement à faire de Irganda un trait d’union contributeur du Vivre Ensemble et de la cohésion sociale», a déclaré le président du collectif intégrateur des Imouchagues et Alliés de Tombouctou-CIAT devant Ousmane Issoufi Maïga.

Aussi, a-t-il affirmé qu’après leur assemblée générale constitutive à Tombouctou le 26 février 2021, les immochagues de la région Tombouctou ont consacré leur rencontre à Irganda pour des raisons qui sont entre autres : le credo du CIAT. Selon Ibrahim Ag Nock, ce collectif des immochagues de la Région de Tombouctou s’étalant sur 22 communes et regorgeant de 116 élus municipaux issus de 212 villages et fractions, est un tremplin que seul Irganda est censé connaître.

La naissance du CIAT, dit-il,  « est une sorte de renaissance de ce sacerdoce comme pour rappeler qu’il urge de créer des palliatifs nécessaires et suffisants sous formes de barrières insurmontables à toutes celles et ceux qui œuvrent à installer les germes de la haine communautaire et les vices de la division des entités sociales historiquement liées et géographiquement incrustées dans des espaces territoriaux qui demeurent le  seul  terroir au monde laissé par leurs aïeux et empreintes de l’encre indélébile des sangs de martyrs de luttes anti coloniales et autres résistances citoyennes ».

Après ces mots, le président de Tombouctou-CIAT,  à travers ces initiateurs, félicite le président d’Irganda pour l’effort qu’il fournit pour sauvegarder le vivre ensemble. Les hôtes du jour ont réitéré à Ousmane Issoufi Maïga toute leur soutien.

L’association a aussi exprimé sa disponibilité pour la paix au nord du Mali.

« l’association Imouchague-CIAT vous affirment leur détermination sans faille aujourd’hui plus qu’hier et moins que Demain à mettre toute leur énergie, toute leur AURA, à  vos côtés pour sauvegarder les reliques de cette cohésion sociale  ayant souffert des soubresauts des agendas  irrationnels  et par la même opportunité contribuer à restaurer la paix dans un Mali uni et pluriel et singulièrement à Tombouctou,  leur ressort territorial,  dont ils ménageront aucun effort pour le sauvegarder des caprices internes et externes.

 Après cette rencontre familiale, le CIAT souhaite approfondir la Coopération Bilatérale CIAT – Irganda pour partager avec vous les pans les plus importants du plan d’action quinquennal validé par les assises de Tombouctou aux fins de procéder par vos soins à la signature d’une convention utilitaire et d’intérêt hautement attendu par nos communautés respectives » explique M. le président de Imouchague-CIAT.

Et pour finir, les initiateurs de Imouchague-CIAT réaffirment leurs déterminations et leurs volontés de lutter auprès des initiateurs d’Irganda pour relever le défi, celui de cultiver la paix et le vivre ensemble dans la zone de Tombouctou.

Tioumbè Adeline Tolofoudié

  Source: Journal le Pays- Mali

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct