Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Multiplier la collaboration…

ACTIVITÉS DE LA MINUSMA

Multiplier la collaboration sur les efforts de sécurisation


Au cours d’un point de presse tenu par visio-conférence, le jeudi 9 juin 2022, la Minusma a fait le point de développement de ses activités. Rapport du Secrétaire général sur la situation au Mali

Il sera débattu devant le Conseil de sécurité, le lundi 13 juin 2022, et sera présenté par le Chef de la Minusma, El-Ghassim Wane, actuellement à New York. Wane fera le point sur la situation politique et sécuritaire ainsi que l’état de la mise en œuvre du Mandat de la Mission. Ce Mandat doit être renouvelé par le Conseil de sécurité à la fin de ce mois.

Pour contribuer à un environnement sécurisé dans les régions du Centre et du Nord, du 27 mai

au 7 juin, la Mission Onusienne a effectué 326 patrouilles dont 26 conjointement avec les Forces de sécurité Maliennes.

 

Le 7 juin, une équipe UNPOL a effectué une patrouille de longue portée à Bara sur l’axe Ansongo-Gao. Au cours de la patrouille, l’équipe a d’abord sécurisé le marché afin de mettre en confiance les populations et dissuader de potentiels malfaiteurs. Le 7 juin, une équipe UNPOL a aussi effectué deux patrouilles de sécurisation dans les villages de Kabara et Koriomé, dans les environs de la ville de Tombouctou. L’objectif de ces patrouilles était de mieux protéger les populations et évaluer la situation sécuritaire pour prévenir l’insécurité. L’équipe a échangé avec les Forces de sécurité maliennes et quelques notables sur la situation sécuritaire qui reste calme.

Douentza

Hier mercredi 08 juin, dans un communiqué, la MINUSMA a fermement condamné les récentes exactions des groupes extrémistes dans la région de Douentza. En effet, la Mission exprime sa vive préoccupation face à la détérioration de la situation sécuritaire qui prévaut aux alentours

des villages de Banaga, Boni et Nissanata (commune de Hairé, cercle de Douentza) ainsi que

d’autres villages avoisinants. Depuis le 25 mai 2022, des groupes armés extrémistes empêchent la circulation des personnes et des biens dans cette zone, notamment sur la route nationale (RN16), ainsi que les activités champêtres des populations. La MINUSMA condamne avec fermeté les agissements des auteurs de ce siège qui constitue une atteinte grave au droit international des droits de l’Homme et du droit international humanitaire. La MINUSMA reste disposée à appuyer les autorités maliennes et les autres partenaires humanitaires en vue d’une assistance d’urgence aux populations affectées par cette situation.

Visite de terrain à Ménaka

C’était le 31 mai, dans un contexte marqué par des défis sécuritaires et humanitaires importants

dans la région. Wane y a rencontré le représentant du Gouverneur qui lui a donné un aperçu

des développements actuels dans la zone marquée par des affrontements récurrents entre

groupes armés. Les représentants des mouvements signataires ont souligné que la mise en

œuvre effective de l’Accord de paix reste le seul moyen de sortir de l’impasse actuelle. Ils ont

ensuite suggéré le renforcement du mandat de la MINUSMA, le renforcement de la présence des

Forces armées maliennes (FAMa) dans la région, et le soutien à un nombre croissant de

personnes déplacées à Ménaka.

 Source: journal les Échos Mali

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct