Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Moussa Kondo, Directeur pays d’Accountability Lab Mali : “En aucun cas le Covid19 ne peut compromettre l’édition 2020 du fonctionnaire intègre du Mali»

«L’édition 2020 du fonctionnaire intègre du Mali aura bel et bien lieu malgré la pandémie du Covid19 dans notre pays». C’est la confession faite par le Directeur pays d’Accountability Lab Mali, Moussa Kondo dans l’interview accordée au journal « Le Républicain». Les relations d’Accountability Lab Mali avec ses partenaires, l’après Covid-19 pour l’Ong internationale, la situation des jeunes basketteurs à l’extérieur, ont été entre autres sujets développés par le premier responsable pays d’Accounatbility Lab Mali. Lisez.

Le Républicain: Bonjour M. Kondo. En tant que directeur du laboratoire de comptabilité Mali, est-ce qu’on peut savoir comment se dérouler vos activités pendant cette période de Covid-19?

Moussa Kondo : Bonjour. Nos activités se portent bien avec un peu de réaménagement. Nous nous adaptons à la situation actuelle. Nous sommes des habitués de l’innovation depuis notre création, ce qui fait notre force d’ailleurs.

Est-ce commencé le ralentissement des activités au Mali à cause du Covid-19, l’édition 2020 du fonctionnaire intègre du Mali, qui se fait en plusieurs phases sur toute l’étendue du territoire national, n’est pas un compromis?

En aucun cas le COVID19 ne peut compromettre l’édition 2020 pour la raison simple que nous avons d’autres approches pour pouvoir continuer sans oublier le fait que ce sont des fonctionnaires qui sont en première ligne sur le front de la lutte contre cette pandémie. Mon équipe et moi travaillons déjà sur les modes de nomination et l’ensemble du processus enfin de célébrer les hommes et les femmes qui demandent leurs vies au quotidien pour protéger notre pays et les Maliens à avoir une vie facile en ces temps difficiles.

L’arrivée de Covid-19 va coûter combien à Accountabily Lab Mali?

Une très bonne question, car cette pandémie a mis le monde entier sur les genoux et l’économie n’en fait pas exception. Nous sommes une ONG donc un peu différente des entreprises et autres institutions économiques. Nous réfléchissons plus en termes d’impact, en termes d’engagement citoyen. Labo de responsabilité Mali travaille pour apporter de nouvelles façons de faire les choses. Comme tous nos projets, notre objectif a toujours été d’avoir un grand impact avec très peu de moyens.

Est-ce qu’en cette période de Covid-19, vous menez des activités sanitaires? 

Évidemment, nous appuyons certaines structures communautaires en termes de riposte et parallèlement nous avons un bulletin d’information journalier avec plusieurs rubriques pour informer le maximum de personnes dans deux langues (Français et Bambara).

Est-ce que vous pensez à l’après Covid-19?

Bien sûr nous pensons à l’après COVID19, car rien ne sera plus comme avant et cela commence aujourd’hui. Encore une fois, notre riposte nationale ne marche pas comme nous voulons parce que les gens ne font pas confiance au gouvernement. Cette situation est simplement due au manque de réversibilité de nos dirigeants depuis des années et c’est cela que nous nous engageons pour changer afin d’être plus efficaces dans nos approches.

Avez-vous senti la présence de vos partenaires dans cette période de Covid-19?

Très honnêtement nos partenaires sont présents à nos côtés et c’est le lieu de les remercier très sincèrement. Ils nous accompagnent depuis le début et sont prêts à faire le maximum en termes d’innovation dans nos différents programmes pour répondre de manière coriace à cette pandémie.

On sait aussi que vous aidez des jeunes basketteurs maliens à aller à l’étranger pour étudier et faire le panier. Quel est leur situation en France, aux Etats Unis, en Espagne, etc., dans cette période de Covid-19?

Nos jeunes à l’extérieur se portent très bien par la grâce de Dieu. Nous sommes en contact permanent avec eux. Ils se préoccupent tous les pays et se soucient du Mali. C’est ce que nous leurs inculquons comme valeur première: ne jamais oublier d’où tu viens.

Quel appel avez-vous à lancer aux Maliens, notamment les jeunes dans cette période?

L’appel que j’ai à lancer, c’est de dire que Covid19 est une réalité et que tout le monde doit le prendre au sérieux. Aussi je demande aux uns et aux autres de respecter les mesures barrières, les consignes des autorités et en restant à la maison. Nous pouvons vaincre cette pandémie seulement en restant très correct vis-à-vis des gestes d’hygiène qui nous sauvent et je lance un appel à chaque Malien de soutenir et soutenir ceux qui sont dans le besoin, car nous tous dans cette «crise» ensemble et nous sommes obligés de faire face ensemble ou elle aura simplement raison de nous.

Propos recueillis par Hadama B. Fofana

SourceLerepublicainmali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct