Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

M5-RFP à la Primature: ni reniement ni compromission

L’acception trop rapide de l’offre du président de la Transition, le vendredi 28 mai, de lui offrir la Primature et le changement de l’orientation et du thème de la sortie de ce vendredi en soutien déguisé à la Transition, place le Mouvement du 5 juin – Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP) dans les fourches caudines de ses détracteurs.

Le Mouvement contestataire et insurrectionnel mais d’essence patriotique et intransigeant a-t-il tourné à casaque ? Comme les autres regroupements, le M5 a-t-il subi la mutation en raison de profondes crises alimentaires en son sein ?
Conscient des interrogations légitimes qui se posent dans cette période trouble et de la désinformation des restaurateurs de l’ancien régime qui ont tout entrepris pour discréditer déjà et faire échouer la Primature de Choguel Maïga, le M5-RFP, lors de son meeting a cru bon de préciser l’origine, le fondement, les objectifs de sa lutte qui restent, disent ses responsables inchangés. Il s’agit toujours, pour le M5, en terme d’objectifs stratégiques clairs et sans concession, de :
« 1) Lutter contre la corruption, la mauvaise gouvernance, le népotisme, l’impunité qui ont conduit notre pays au bord du précipice ;
2) Veiller sur l’Etat de droit, la République, la Démocratie et la Laïcité ;
3) Situer résolument toutes nos actions dans le strict respect de la Loi et le refus de la violence ;
4) Impliquer tous les Maliens à ce noble, exaltant mais combien difficile combat ».
Après neuf (9) mois d’incompréhension, suite à une crise interne entre la junte et ses alliés de gestion solidaire du pouvoir, celle-ci a été obligée et contrainte de revenir au M5-RFP. Faisant contre mauvaise fortune bons cœurs, le M5-RFP et Kati, « les deux légitimités qui ont œuvré pour le changement, ont fini par se retrouver dans le cadre d’un partenariat stratégique pour rectifier la trajectoire de la transition et ainsi poser les jalons de la Refondation du Mali » souligne la déclaration du M5-RFP.

Le deal entre ex-contestataires et ex-putschistes sera-t-il exclusif et exempte de toute critique. Le M5-RFP qui n’est pas dans une logique boulimique compte élargir son partenariat à tous. Aussi, dit-il, «cette vaste entreprise sera inclusive et ouverte à toutes les personnes ou forces politiques et sociales acquises au changement ».
Retour à la gestion concertée du pouvoir ? En tout cas, tout comme le président Assimi Goïta, le M5-RFP appelle à au consensus pour montrer à la face du monde « un Peuple uni soucieux de prendre son destin en main par un changement de paradigmes et d’occuper toute sa place dans le concert des Nations ». En d’autres termes, il ne s’agira pas d’un sordide partage de gâteau, mais de construire ensemble le Mali nouveau avec tous les Maliens propres qui n’ont pas le sang du Mali et des Maliens sur les mains.
Pour le Mouvement du 5 juin – Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP), «cette quête d’un renouveau passera nécessairement par la mise en œuvre rationnelle et intelligente des dix (10) points déclinés en dix-sept (17) mesures fortes dont l’application permettra la Rectification de la trajectoire de la Transition pour la Refondation totale du Mali ».
L’ancien Mouvement contestataire, qui ne compte point se compromettre encore moins se renier, s’engage même à la Primature à poursuivre le combat au quotidien pour les populations maliennes confrontées à toutes sortes de maux du fait du prince et des circonstances comme les déplacés internes et les réfugiés, ainsi que les victimes de spoliation, de démolition d’habitats, de dénuement total, les jeunes recalés victimes de la fonction publique.
C’est après la clarification que le Mouvement du 5 juin – Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP) ne se reniera pas, mais jouera loyalement et pleinement sa partition avec patriotisme et ouverture pour la réussite de la Transition qu’il a décidé d’envoyer en mission le président de son Comité stratégique le Dr Choguel Kokalla MAÏGA pour diriger le gouvernement de la Transition rectifiée. Pour la réussite de cette rectification et la pose des premiers jalons du Mali Koura, M5-RFP s’engage devant le peuple à ne point trahir : « Nous mesurons le poids, les difficultés et la gravité de la charge mais nous sommes décidés à l’assumer sans reniement ».

A suivre

Source: Info-Matin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct