Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Les hommes sont condamnés à manger les plats de leurs femmes.

L’important pour certains hommes, c’est d’épouser une femme qui sait préparer, tout le reste c’est des détails. Après le mariage, la femme devient celle qui “gère la restauration de la famille”, elle est garante de tout ce qui rentre dans le ventre de son mari bien sûr quand c’est elle qui le prépare. Cependant, toutes les femmes ne sont pas des cordons bleus, faudrait-il mettre un accent particulier sur cet aspect avant le mariage ?

 

Le dilemme chez certains hommes c’est de choisir entre celle qui est bien présentable et celle qui peut bien lui faire à manger, tomber sur une qui a les deux est possible mais ça ne coure plus les rues comme avant. Pour d’autres, il n’y a pas de choix à faire, il faut que la femme sache juste préparer point.  Selon les témoignages qu’on a pu avoir, ils sont nombreux à choisir celle qui est un cordon bleu pour diverses raisons.

Bakary, un jeune célibataire de 30 ans nous explique sa démarche pour choisir le genre de femme qu’il veut épouser. ” Quand je suis avec une fille, je lui pose des questions sur ce qu’elle aime faire parmi les tâches domestiques, si elle ne met pas la cuisine en premier plan ce qui veut dire que ça ne l’intéresse pas et qu’elle n’aime pas cuisiner. Je n’irai pas jusqu’à dire qu’elle ne sait pas préparer mais il faut passer du temps à la cuisine pour dire qu’on sait le faire. Le deuxième aspect c’est de voir si elle critique les plats des autres. On dit souvent celles qui critiquent les plats d’autrui ne savent pas faire des bons plats elles-mêmes. En tout cas, le premier critère que je coche c’est la cuisine, car une fois marié, tu es obligé de manger ça tous les jours donc pour cela il faut que ça soit bon sinon tu seras toujours en train de regarder la télé chez un ami qui a une femme qui sait préparer”.

Pour Bakary, c’est un problème personnel, et pourtant Salif BARRY, se soucie de sa réputation dans une grande famille et auprès de ses amis. En âge de se marier, Salif cherche celle qui pourra “bien préparer” pour sa famille et ses amis. Employé dans une banque, celui-ci ne veut prendre aucun risque comme l’a fait son grand frère. ” Mon grand frère s’est marié il y a deux ans, sa femme est vraiment belle, tout le monde était content. Mais le jour où elle a préparé, ce n’était pas trop de la bonne qualité. Je veux dire par là qu’elle aime trop les cubes, l’huile. Les gens n’ont pas pu manger comme il faut, depuis tout le monde fuit l’heure du repas quand c’est son tour de préparer. Elle pense que c’est cube qui va rendre le plat bon ou bien l’huile alors que c’est faux. C’est pourquoi je cherche une femme qui saura comment respecter le dosage des choses.  Sinon j’aurais un cancer, diabète ou une autre maladie incurable. Quand je vois mon grand frère, j’ai pitié de lui car il est condamné à jamais à manger ces genres de plats. Dans cette situation les hommes souffrent beaucoup car on se fatigue pour donner l’argent de la popote mais on n’arrive même pas à bien manger ou bien on nous sert des maladies. En plus tes amis ne voudront plus venir chez toi surtout quand Madame exige qu’ils mangent avant de partir alors que ce n’est pas consommable.”

Après ce témoignage, le sage  DIAWARA, a tenu à faire la part des choses:” Ce n’est pas parce qu’une femme est belle qu’elle ne sait pas préparer et Vice-versa. De nos jours même celles qui viennent des villages, il y a en qui ne savent pas faire la cuisine donc le problème ce n’est pas la beauté. Sinon je connais bien des femmes mariées pas trop belles qui ne savent rien faire, c’est la bonne qui fait tout à leur place. Elles aiment les sorties, regarder la télé et bien s’habiller. Certes l’habillement, l’entretien du corps fait partie des choses qui rend le mariage intéressant, mais le noyau c’est d’abord le ventre de l’époux puis les autres choses. Un exemple, si le mari est fâché et qu’il sent déjà l’odeur de  la marmite, il oublie un peu sa colère. Si la femme met le plat dans une jolie assiette et que c’est bien présenté, le mari n’est plus fâché. Tout ce qui reste à faire est de l’amadouer un peu afin qu’il puisse manger sans gêne sinon il n’est plus fâché. Voilà, une femme qui s’occupe bien du ventre de toute  la famille a du poids et de la considération. Même quand ton mari veut divorcer ou te laisser, les autres vont te défendre par ce qu’ils vont penser à tout ce que tu les fais à manger. ”

C’est ainsi qu’on comprend le choix de certains hommes quand on attend dire “il a laissé une bombe pour épouser une qui ne vaut pas la peine” ou bien “il a épousé sa femme de ménage alors que sa femme est une miss”. Dans tous les cas, belle ou belle car il n’y a pas de vilaines femmes, la cuisine fait partie des atouts.  Pensez aux messieurs qui vont laisser les bons plats de leurs mères pour se consacrer à ceux que vous allez les faire. C’est un sacrifice qu’ils font, essayez d’être à la hauteur de ce défi.

AFANOU KADIA DOUMBIA

 

Source : Malijet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct