Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Le feuilleton judiciaire opposant les cadres du RPM continue : Le camp Baber Gano gagne devant la Cour d’appel et celui du Dr Tréta se pourvoit en cassation

Quelle mouche a donc piqué les cadres des principaux partis politiques ? La question mérite vraiment d’être posée parce qu’au lieu de fédérer les énergies en vue d’aborder les prochaines élections, ceux-ci ont décidé d’engager un véritable bras de fer pour le contrôle des partis respectifs. Pire, aussitôt après le décès des principaux mentors.

Ainsi, après le parti de feu Soumaïla Cissé, les cadres de l’ancien parti majoritaire, le Rpm, se sont engagés dans un feuilleton judiciaire sans précédent opposant le camp de Me Baber Gano et celui de Dr Bocari Tréta. Dans sa décision du mercredi 1er juin 2022, la Cour d’appel de Bamako a infirmé le jugement N°6 du 2 mars 2022 du Tribunal de Grande instance de la commune 2, en annulant la résolution du Comité central et la recommandation spéciale accordée au président du parti comme indiqué dans son arrêt : “La Cour, statuant publiquement et contradictoirement. En la forme reçoit l’appel de Maître Baber Gano et autres, la déclarant bien-fondé. Au fond, infirme le jugement N°6 du 02 mars 2022, du Tribunal de grande instance de la Commune 2 en toutes ses dispositions. Statuant à nouveau, annule la résolution du Comité central et la recommandation spéciale accordée au président du parti. Constate la fin du mandat du Bureau politique national du Rpm sur la base de l’article 32, renvoie les parties à l’organisation d’un congrès dont il leur plaira de fixer la date”.

Sans surprise, aussitôt, le camp de Dr Bocari Tréta a réagi à travers un communiqué où il annonce sa décision de se pourvoir en cassation. Ainsi, dans son communiqué, le président du Rassemblement pour le Mali (Rpm) informe les militants et sympathisants du Rpm et l’opinion publique nationale et internationale, que la Cour d’appel de Bamako a rendu son délibéré dans le dossier où certains cadres ont assigné le parti en justice.

Et d’ajouter que la Cour d’appel a infirmé le jugement N° 06 du 02 mars 2022 du Tribunal de grande instance de la commune II du district de Bamako.

“Renouvelant notre confiance en la justice de la République du Mali, nous prenons acte de la décision de la Cour d’appel. Nous avons décidé de former pourvoi contre ladite décision aux fins de cassation par la Cour suprême”, mentionne le communiqué.

En conséquence, il appelle l’ensemble des militants au calme et à la sérénité. “Nous invitons les responsables du parti a quelques niveaux qu’ils soient à poursuivre leurs activités d’animation, notamment à poursuivre les activités de renouvellement des bureaux des comités, sous-sections, sections et fédérations partout où cela se doit”, a-t-il ajouté.

Pour finir, il a rassuré qu’il maintiendra l’élan de supervision des conférences de remembrement et de renouvellement des sections de l’intérieur, de l’extérieur et des fédérations du parti.

     Boubacar PAÏTAO

Source: Aujourd’hui-Mali

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct