Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Justice: le cap d’un changement qualitatif

Le Ministre de la Justice poursuit ses prises de contactes avec les acteurs de la justice. C’est dans ce cadre qu’il a échangé, ce jeudi 26 août 2021, avec les personnels du Tribunal du Commerce, du Tribunal de la Commune III ainsi qu’avec l’Ordre des avocats du Mali. Il a été essentiellement question de la place accordée à la Justice par la Transition ; les attentes du Gouvernement de la Justice ; la disponibilité du Gouvernement à accompagner la justice ; le renforcement du contrôle interne ; le renforcement de la communication ; le besoin d’accompagnement de l’ensemble des acteurs de la Justice.

 

Le Ministre Mamoudou KASSOGUE était accompagné par ses proches collaborateurs du Cabinet et des Directeurs des services centraux du Département de la Justice.
C’est au Tribunal du Commerce que le ministre s’est rendu en premier lieu dans le cadre de la présente sortie qui avait également pour objet de recenser les préoccupations du service en plus d’exposer les attentes des plus hautes autorités de la Transition. Une visite guidée des locaux du Tribunal du Commerce aura permis au ministre de partager le même avis que le personnel de la juridiction. Il s’agit de la nécessité de doter le bâtiment de matériels de travail et surtout de le rénover. Une autre préoccupation soulevée par les membres du Tribunal est liée au besoin de formation, notamment en informatique. Il ressort de la cette visite que le Tribunal du Commerce est un service pourvoyeur de recettes pour les caisses de l’Etat avec une mobilisation financière annuelle de près d’un milliard de FCFA. C’est aussi, l’un des services les plus visités par les avocats étrangers à cause de l’internationalité des usagers qui font recours au service.
Avant de poursuivre sa visite, le Garde des Sceaux qui a expliqué les attentes des autorités de la transition en matière de justice au personnel a rassuré de l’accompagnement de l’Etat pour pallier rapidement les urgences.
La délégation du ministre de la Justice s’est ensuite rendue au Tribunal de la Commune III qui loge le tribunal du Travail. Comme à son passage au Tribunal du commerce et quelques jours plutôt dans d’autres structures, le ministre Mamoudou KASSOGUE a visité les installations avant d’échanger avec le personnel. Dans ses propos le Garde des Sceaux a attiré l’attention sur la nécessité d’une saine distribution de la justice. Selon lui, une grande confiance a été placée aux acteurs de la justice au cours de cette Transition et il va de soi que chacun fasse le nécessaire pour relever le défi. Il noter à cet effet que la confiance placée en la Justice par les plus hautes Autorités de la Transition se manifeste à travers le 2e rang occupé par la Justice au sein de l’architecture gouvernementale et la présence de trois magistrats en son sein.
Au cours de sa tournée, le ministre KASSOGUE a invité les travailleurs, quel que soit le niveau de responsabilité, à apporter leur soutien, afin de permettre à la Justice d’honorer cette confiance placée en elle.
Les attentes du Gouvernement de la Justice n’ont pas été occultées. Aussi, le ministre a-t-il souligné les fortes attentes des plus hautes Autorités de la Transition en ce qui concerne la Justice, notamment, pour : la diligence et l’efficacité dans le traitement des dossiers ; le renforcement de la lutte contre la corruption et la délinquance économique et financière ; la mise en place d’une politique pénale qui répond mieux au contexte du pays et qui rassure les citoyens ; l’accompagnement dans la refondation de l’État, à travers, les réformes institutionnelles et politiques et l’organisation d’élections.
Il a réitéré la disponibilité du Gouvernement à accompagner la Justice, notamment dans le cadre des réformes urgentes législatives et réglementaires ; dans la mobilisation des moyens pour la mise en œuvre d’actions urgentes, à impact rapide, en lien avec les priorités de la Transition.
Le ministre, comme il l’a fait ailleurs, a exhorté au renforcement du contrôle interne, afin de favoriser un changement qualitatif de comportements ; une gouvernance vertueuse ; une inversion de la tendance quant à la perception négative des citoyens sur notre Justice.

PAR BERTIN DAKOUO

Source : Info-Matin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct