Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

INTERVIEW (PRESQUE) IMAGINAIRE – IBK : « ceux qui sont impatients de succéder à boubeye vont devoir attendre encore…longtemps »

Le remaniement ministériel annoncé pour fin novembre, le début difficile du processus de DDR, l’appel aux peulhs à la mobilisation d’Amadou Koufa, et les déclarations fortes du président Macky Sall au forum de Dakar sur la « Paix et la sécurité en Afrique », surtout au Mali…
Tels sont, entre autres, les sujets abordés dans cette interview que le président de la Rue publique nous a accordée au bigophone.


C’était, lundi dernier, en marge de la commémoration de l’armistice de la première guerre mondiale, à laquelle il participait aux côtés de 70 Chefs d’Etat et de gouvernements dans la capitale française.

Selon la presse privée de … presse, un remaniement ministériel, le premier de votre second mandat devrait intervenir dans la seconde moitié de ce mois de novembre. Est-ce vrai ?

Je sais d’où émanent ces informations farfelues. Mais ils perdent leur temps. S’ils sont impatients de prendre la place de Boubeye à la primature, ils vont devoir attendre encore… pour longtemps.
Avec le travail que mon Premier ministre a abattu, avant et après la présidentielle, je ne me vois pas me séparer de lui. En cas, pas de si tôt.

Selon vous, Mr le président, qui sont ceux qui caressent le secret espoir de succéder à Boubeye durant la seconde moitié de ce mois de novembre ?

Je parie une Land-Cruiser V8 que tu le connais !

Pas du tout, Mr le président. Sinon, j’allais vous donner son nom, son prénom et les nom et prénom de son grand-père. Histoire de gagner cette Land-cruiser, dont je rêve.

Un indice : il rêve de devenir Premier ministre depuis plus de cinq ans.

Il est du RPM ?

Ça se pourrait !

Il a un gros nez ?

Oui !

Il a les yeux plus gros que le ventre ?

C’est vrai ! Allez courage, tu es à un cheveu de la Land-cruiser…

Il avait fait « frelater » de l’engrais ?

Hey Le Mollah, laisse tomber. Je ne te laisserai jamais manger ton piment avec ma bouche. Laisse tomber. Je retire mon pari.

Mr le président, dans une vidéo, diffusée la semaine dernière, Amadou Koufa, le lieutenant du tristement satanique Iyad Ag Ghali, appelait les peulhs à la mobilisation contre la France…

Il est facile de se cacher derrière une vidéo pour dire n’importe quoi. S’il est vraiment un homme, un vrai, avec tous les « attributs » que cela suppose, il doit se montrer. On verra bien, en ce moment-là, qui se fera raser, en public, sa barbichette de bouc.
Si Mister Barbichette lit cette interview, je l’invite à se montrer en public. Ce que, j’en suis sûr, il ne fera jamais.

Alors que vous étiez à Reims, votre homologue sénégalais, Macky Sall, a fait une déclaration forte, au Forum de Dakar, sur l’insécurité au Mali. « Il n’est pas normal qu’avec 10.000 casques bleus, avec la force Barkhane, il y ait encore des forces qui perturbent le Mali. Ce n’est pas logique ! », a-t-il dit, dans un tonnerre d’applaudissements

C’est la vérité ! La vérité vraie !

Sauf que les Maliens auraient aimé que ces paroles viennent de vous et non de Macky Sall…

J’étais en ce moment-là à Reims, occupé à autre chose.

Pour les Maliens, Mr le président, vous seriez à Reims pour faire plaisir au président français…

J’allais mourir de faim en France !

Comment ça, Mr le président ?

Ces maudits Français ne se sont même pas donné la peine d’engager un chef-cuisinier pour mon traditionnel plat de riz à la sauce pâte d’arachide. Comme tout bon Maninka qui se respecte, je veux manger du « Tigadégué », matin, midi et soir. Or, durant mon séjour, on me servait du caviar, du fromage… Un Maninka pur sucre n’a pas besoin de ces conneries-là.

Et quelle a été votre réaction ?

Je leur ai dit : débarrassez-moi de ces conneries et servez-moi du riz à la sauce « Tigadégué ».

 Mr le président, le DDR censé diminuer l’insécurité au nord, connaît un début difficile. N’est-il pas temps pour vous, Mr le président, de taper du poing sur la table pour montrer à ces « Gardiens de chèvre », que c’est vous le patron ?

C’est vrai ! Promis : à mon retour à Bamako, je leur montrerai qui est le chef !

Propos recueillis par Le Mollah Omar 

 

Source: Canard Déchainé

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct