Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Hadj 2022 : Le prix fixé à près de 4 millions de FCFA

3 982 065 FCFA en 2022 contre 2 747 815 FCFA en 2020 et en 2021, telle est la somme exacte qu’il va falloir débourser pour le compte de la filière gouvernementale afin de pouvoir effectuer le Hadj 2022. C’est l’annonce faite par le Directeur général de la Maison du Hadj, Dr Abdoul Fatah CISSÉ, samedi 28 mai 2022, dans les locaux de la Maison du Hadj, sise au Centre culturel islamique de Hamdallaye.

Le pèlerinage aux lieux saints de l’islam aura officiellement lieu en 2022, après une annulation successive en 2020 et en 2021, pour cause de pandémie liée à la covid-2019, a indiqué le DG CISSÉ. Cependant, a-t-il attiré l’attention, le Hadj 2022 reste subordonné pour tous les pèlerins aux conditionnalités édictées par le Royaume d’Arabie Saoudite, principalement : la limite d’âge fixée au maximum à 65 ans, plus 6 mois ; la vaccination contre la covid-19 ; le test PCR anti-covid 19. En application de ces mesures qui frappent tous les pays musulmans du monde, le quota alloué au Mali, qui était de 13. 323 pèlerins, a connu une diminution drastique de 55%, a révélé le DG.

Ainsi ramené à 6 032 pèlerins, a-t-il détaillé, il est réparti comme suit : 883 pèlerins pour la filière gouvernementale ; 5080 pèlerins pour la filière privée.

Ainsi, à l’opposé du quota qui a diminué, a indiqué le DG, le coût du pèlerinage 2022 au Mali, sans le pécule mouton ni le passeport, a connu une hausse vertigineuse, passant de 2 747 815 FCFA en 2020 à 3 982 065 FCFA cette année, soit une augmentation de 1 234 205 FCFA pour la filière gouvernementale, et de 4 675 000 FCFA contre 2 950 000 FCFA en 2020 pour la filière privée, toutes dépenses comprises.

Cette augmentation du coût du Hadj 2022 au Mali comme du reste dans tous les pays s’explique par les nouvelles dispositions prises par les autorités saoudiennes, a-t-il soutenu. Tout d’abord, il y a eu une augmentation des frais liés aux services et prestations à Mina et à Arafat, passant de 211 000 FCFA à environ 1 million de FCFA, a-t-il précisé. La TVA est aussi passée de 0,5% à 15%, a ajouté le DG. L’assurance-maladie et le test PCR pour 50 000 FCFA sont également de nouvelles mesures instaurées par les autorités saoudiennes, a-t-il indiqué. A cela, il faut ajouter la flambée du prix des hydrocarbures à l’échelle mondiale ayant un impact direct sur le coût du transport aérien, a relevé le DG.

Sont par conséquent éligibles au Hadj 2022, en priorité, les candidats inscrits pour les campagnes 2020 et 2021.

Toutefois, tous les candidats pour le Hadj 2022, sans exception, doivent payer le gap financier permettant de se mettre au niveau du prix pratiqué cette année, à savoir : 3 982 065 FCFA.

Le DG CISSÉ en a profité pour saluer le soutien conséquent et l’accompagnement sans réserve du Département de tutelle ayant à sa tête Dr Mahamadou KONÉ.

Source: Le Républicain

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct