Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Gestion communale : Le maire Mady Fofana freine le développent de Kolokani

 Le développement local passe inévitablement par les compétences des maires et président des  cercles. C’est pourquoi il est impérieux de mettre des honnêtes hommes à la tête de la commune.  Ce qui ne semble pas être compris par la population de Kolokani qui a décidé de choisir Mady Fofana comme maire de Kolokani. Et depuis lors, c’est la marche en reculons et plus rien ne bouge pour cette belle ville qui a toutes les potentialités pour se développer. Aujourd’hui, un seul mot pour certains habitants de la commune: regret !

mairie Kolokani

Le développement local apparait dans un contexte, comme un processus dynamique dans lequel les acteurs organisés et mobilisés initient et mettent en œuvre des activités sur un espace donné en vue de l’amélioration de leurs conditions de vie. Cette assertion est loin d’être connue par l’équipe communale de Kolokani dirigée par Mady Fofana.

Située à 119 kilomètres de Bamako, la ville de Kolokani a tout pour être parmi la plus développée de notre  pays. Le développement, la population de cette ville doit encore attendre à cause de la spéculation foncière du maire Mady Fofana et ses adjoints de Kolokani.

Durant 7 ans de gestion communale, l’actuel maire de Kolokani a été incapable de développer sa commune, à travers la création et l’amélioration des services sociaux de bases, la multiplication des activités génératrices de revenu et d’assurer la sécurité de l’environnement  de la micro entreprises en matière des activités économiques, fiscales  etc

il se donne à des activités qui mettent frein au développement local. Quelques personnalités de la localité nous affirment que la commune de Kolokani manque d’infrastructure, des écoles non clôturées des services sociaux de base inexistant. Pour eux pendant tout ce temps, le maire Mady Fofana s’adonne à son activité  favorite qui est la spéculation foncière. Bien que interdite par la loi, elle est  devenue monnaie courante chez les maires en général et en particulier par Mady Fofana  de Kolokani. M  Fofana peine à développer  sa commune et se donne à la vente illicite des espaces publics et est jaloux des personnes animées de bonne foi et qui sont disponibles  à diminuer  la souffrance de leurs parents.

Durant  sept (7) ans le maire  et ses adjoints n’ont fait que spéculer les terres cultivables des paisibles citoyens, en les morcelant pour les vendre et dont les ressources issues de ces ventes n’ont jamais été utilisées pour  développer  la cité  ni versées à la perception.  En ce 21ème siècle la ville de Kolokani reste en marge du développement et est jalouse  de beaucoup  d’autres  communes  souvent très loin de Bamako. Aujourd’hui, la ville de Kolokani est sans caniveaux pour le drainage des eaux, des écoles non clôturées, des villages sans écoles, des maisons aux bordures des marigots menacées d’inondation.

Le maire Mady Fofana et ses deux adjoints sont cités dans beaucoup d’affaires  de vente illicite des parcelles dont   les ilots N°15, 17, 19, 20, 26 et  33 du TF 28221.

En rappel, le Titre Foncier 28221 d’une superficie de 54 ha 02 a 73ca de Kati-Kolokani, sis à Kolokani a été affecté par le ministère de l’administration territoriale et des collectivités locale à travers le décret  N°08212/P-RM du 8 Avril 2008. C’est suite aux différents services techniques du cercle de Kati que les 54ha 02 a 73ca ont été répartis entre les espaces publics, le marché, l’école, CSCOM, mosquée, église, espace vert entre autres. Le lotissement de ces 54 ha effectué au mandat de l’ex maire Sékou  Mariko a été fait  à la règle et conformément  à  la loi.  L’actuel maire M Fofana de son investiture à aujourd’hui ne se soucie que de remplir sa poche au détriment de la population et cela souvent aux ressources de la mairie. Sinon que dire de la gestion des 30 millions FCFA issus  du lotissement de plus de 54 ha  laissés  par son prédécesseur lors de la passation de service ?.

Aux dires de certains ressortissants de Kolokani, l’attitude du maire Fofana et son adjoint Moctar Traoré est a  décrié. Selon eux, le maire et ses adjoints marchent sur tous  les toits à Kolokani  et sont devenus  des supers citoyens dans cette zone, oubliant qu’ils ont été élus  par cette même  population.

Pour certains, la suprématie du maire Mady Fofana est  due à l’accompagnement du député Ousmane Kouyaté du RPM. Selon eux, c’est l’honorable Kouyaté qui est à la base de son réélection au sein de la commune sachant bien que Fofana est de la CODEM.

Notre source nous affirme  que, c’est le  trio (Ousmane Kouyaté, Mady Fofana, Moctar  Traoré) qui ont tout fait  pour que le cimetière de cette localité ne soit pas  clôturé par ce qu’il  est l’initiative  d’une personnalité de la localité qu’ils veulent  abattre.

Nous reviendrons sur l’affaire des titres fonciers spéculés et le double jeu de l’honorable Kouyaté au sein du RPM,  parti du  pouvoir à Kolokani.

Diam Wagué

 

Source:  La Sirène

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct