Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

General Makosso dans sa guerre contre Chris Yapi déclare : « je n’ai pas peur d’être emprisonné »

Le General Makosso est dans une guerre médiatique depuis plusieurs jours avec le nommé Chris Yapi, un activiste dont l’identité réelle reste inconnue. En fin de semaine dernière, Chris Yapi dévoilait une note vocale qu’il a attribué au General Makosso. La note en question était adressée au Ministre Sidiki Konaté. Dans son acharnement à démentir les dires de Chris Yapi à son sujet, Makosso fait de grosses révélations dans ses récentes vidéos en direct sur Facebook.


Depuis quelques jours, le Genral Makosso livre des vidéos avec sujet principale le fameux Chris Yapi. D’après lui la note vocale en question date de bien longtemps et qu’il ne s’agirait pas d’une sorte de trahison envers le défunt Hamed Bakayoko. De fait, il s’évertue à traiter de menteur l’activiste et de l’accuse de diffamation.

D’ailleurs le General dit ne pas avoir peur d’affronter l’homme dont l’identité est méconnue. « Je suis le terminus de Chris Yapi. Il a très mal fait de s’en prendre à moi. Je ne suis inquiet de rien. Je ne suis pas dans le faux« , dit-il.

« J’ai réussi à casser leur complot en démontrant que tout ce qu’ils font passer comme informations relatives aux circonstances du décès du Premier ministre est de la pure marmaille. Chris Yapi est un menteur. Dieu m’a encore une fois démontré qu’il m’aime et qu’il est avec moi. J’ai réussi à trouver l’original de la note vocale dont Chris Yapi brandit des extraits. Une note vocale qui date de juillet 2020 avant les élections présidentielles et non de ce mois de Mars comme le prétend Chris Yapi.
Je suis près à continuer ce combat même si je dois aller en prison, même si je dois y laisser ma vie pour rejoindre mon épouse au paradis. Ce sont les pauvres qui ont peur de la prison. Moi, je n’ai pas peur d’être emprisonné
« , a scandé avec assurance.

Puis de rassurer quant à l’avenir de ses enfants et assurer ses arrières en cas de complot contre lui. « L’avenir de mes enfants est déjà balisé. J’ai construit plusieurs maisons pour mes enfants. Je suis dans la tête prêt à être mis aux arrêts. Chaque matin, quand je me réveille, je me dis que je serai arrêté au cas un complot serait monté contre ma personne. J’ai tout préparé. J’ai réalisé plusieurs vidéos au cas où un complot est monté contre moi dans l’objectif que je sois arrêté« .

 

Source: afrikmag

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct