Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Femafoot / Ça se complique : Deux plaintes pour corruption

Pour tentative de corruption de ses joueurs dans le cadre de la montée en D1, l’AS Buru Massa de Kati porte plainte contre US Bougouni et LCBA. Ce, au moment où la Fédération-mère (la FEMAFOOT) est engluée dans un autre conflit de leadership avec d’inévitables répercussions sur la base.

Federation malienne football femafoot assemblee general conference reunion

Le championnat de la montée en ligue I de football ne cesse de faire des fièvres, après l’Office du Niger sport qui avait réclamé haut les mains,  la meilleure deuxième place sans succès afin de se hisser à l’élite du football malien, c’est au  tour de l’AS Buru Massa de Kati de hausser le ton. Le Club a  porté  plainte contre deux clubs, le Lafia Club de Bamako LCBA et l’Us Bougouni pour tentative de corruption de leurs joueurs lors des différentes confrontations. Ladite  plainte est adressée à la commission technique de la FEMAFOOT en charge de la montée du championnat de ligue I et concerne la  Poule B qui était basée à  Sikasso. Des événements qui selon la correspondance ont sérieusement perturbé la performance du club et polluer son environnement. Raison pour laquelle Buru Massa de Kati demande réparation en annulation  des victoires des clubs (LCBA et Us Bougouni)  lors de  leur confrontation.

Le rappel des faits :

Le tournoi de montée en D1 organisé par la FEMAFOOT s’est déroulé  du 17 au 22 Septembre 2015 dans 3 villes de l’intérieur : Mopti (poule A) Sikasso (poule B) et Kita (poule C). La Poule A basée à Mopti regroupait : le Debo Club de Mopti, le  Sonni de Gao et l’Office du Niger Sport ; la poule B basée à Sikasso comprenait : le LCBA,  l’Us Bougouni, et  Buru Massa de Kati et enfin à Kita les clubs :  USC Kita, Stade malien de Sikasso  et Association sportive de Korofina (ASKO) se sont frottés dans la poule C .A l’issue de ces  trois tournois ,4 équipes devraient décrocher leur ticket afin de se hisser au sommet du football national.

Le cas  LCBA : le secrétaire général  du Club de Kati Buru Massa accuse le Lafia Club de Bamako (LCBA)  de Sékou Djogo Keita d’avoir eu des conversations téléphoniques avec les joueurs Aboubacar Wagué  et Adama Traoré de Bourou Massa de Kati. Les faits se sont déroulés le Vendredi 18 Septembre 2015 aux environs de 17h 57mn, lorsque le Président du Club à travers, monsieur Sambou Soumaoro dit Boua a servi d’intermédiaire et a pris contact à travers le n° 75 45 67 83 avec les deux joueurs  ci-dessus cités. Ce dernier n’est autre que le frère de  Zoumana Soumaoro dossard n° 17 du club LCBA qui a d’ailleurs pris part à la rencontre Bourou Massa –LCBA. Lors de sa conversation téléphonique avec Aboubacar Wagué et Adama Traoré tous sociétaires de l’AS Buru  de Kati, Sambou Soumaro a demandé à ceux-ci de lever le pieds lors de la rencontre  entre les deux clubs en leur proposant d’éventuel transfert au LCBA en cas de montée en ligue I avec d’autres commodités .

Idem pour  l’US Bougouni : 

Les mêmes chefs d’accusation pèsent sur  le Président de l’US Bougouni Sinsy Diakité  ses joueurs Adama Traoré défenseur et Issa Coulibaly gardien de but. Ce dirigeant a demandé «aux joueurs de lever les pieds autrement dit de vendre le match  sachant que les chances de qualification  de Bourou massa étaient  réduites. Aussi de tout faire pour accorder la victoire à l’US Bougouni  contre une rançon de 100.000 FCFA chacun avec une possibilité de jouer avec l’équipe».

Une pluie d’appel du  Président Sinsy Diakité tombera le 21 Septembre 2015 suivi d’un transfert via orange money du montant proposé (103.600 FCFA soit 100.000FCFA plus les frais d’envoi) du 74558675 au  n°83 27 40 38  de Moussa Koné.

Ces événements ont sérieusement perturbé la performance du club et polluer son environnement. Raison pour laquelle Buru Massa de Kati demande réparation en annulant les victoires arrachées par  ces clubs lors de  leur confrontation.

Il importe de rappeler que des interrogations demeurent toujours par rapport au choix du LCBA en remplacement de l’Avenir de Tombouctou. « Il n’y a aucun critère apparent pour remplacer le champion de Kidal défaillant par le vice –champion de la poule de Sikasso ou le champion régional de Tombouctou « l’As commune de Tombouctou »  par le 3ème du championnat de  Bamako LCBA pendant que les 7 autres ligues possèdent elles aussi des vice-champions» avait clamé le Président de l’Office du Niger Sport.

En attendant le verdict, les regards sont toujours tournés vers la FEMAFOOT qui connait de profondes crises en son sein  et dont la dernière médiation dite « médiation de dernière chance » dirigée par l’ancien Ministre des Sports Adama Koné est en cours.

A suivre ….

Toumani Coulibaly

Source: La Sentinelle

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct