Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Faits divers : la bande des trois démantelée

Ils s’étaient spécialisés dans le vol des mototaxis nombreux actuellement dans la capitale et ses environs. Malheureusement, ils n’ont pas eu la chance d’y perdurer.

« Association de malfaiteurs, vol qualifié et détention illégale d’armes à feu » : c’est l’accusation à laquelle trois malfrats vont répondre devant les juges. Il s’agit de OT, BS et MK.

Ces trois individus sont tombés dans le filet des éléments du commissaire divisionnaire, Ousmane Sow, en charge du commissariat de police du 12e arrondissement du District de Bamako. Ils ont été arrêtés en possession d’engins à deux roues, d’armes à feu et de munitions. Ce trio s’était spécialisé dans le braquage à main armée des conducteurs de mototaxis, ces engins à deux roues dont regorgent depuis unmoment le District de Bamako et ses environs.

Dans la nuit du 16 mai dernier, aux environs de 2 heures du matin, YM, un conducteur de mototaxi s’est présenté au commissariat de police sus cité pourfaire une déclaration de vol. Face aux Officiers de police judiciaire, il a brièvement expliqué les conditions dans lesquelles des inconnus l’ont attaqué pour le déposséder de son engin qu’il venait d’à peine acquérir pour son travail.

Pour faciliter les recherches aux policiers, il a expliqué avec le plus petit détail que son engin était de marque « Boxer ». En outre, il a précisé que son braquage avait eu lieu dans les confins du quartier Djélibougou, en Commune I du District de Bamako. Plus grave pour ce chauffeur de mototaxi, les bandits l’avaient dépossédé de son sac contenant la somme de 27.000 Fcfa, sonappareil GPS ainsi que son téléphone portable, le privant du coup de tout moyen de communication.

Dans la foulée, sur instruction du commissaire-adjoint, Karamoko Berthé, le chef de l’Unité de recherche, le commandant de police Dansény Koné, a réuni certains de ses éléments pour effectuer une descente à l‘endroit que la victime leur avait indiqué.

à partir des techniques et moyens dont ils ont le secret, lespoliciers ont exploité le système GPS incorporé dans l’engin volé. Cela leur a permis de localiser le voleur à Bakaribougou, un quartier populaire de la Commune II du District de Bamako. Puis, le reste était facile pour les policiers. Ces derniers ont effectué une descente rapide à l’endroit repéré dans ce quartier et parviennent à coincer OT. Sur place, il a été interpellé et conduit au commissariat pouraudition. Cette audition a mis les enquêteurs sur les traces des complices de OT.

Mais avant d’orienter les policiers sur les traces de ses complices, il avait reconnu sans ambages les faits. Ainsi,les heures qui ont suivi, les policiers se sont rendus au Banconi et à Sangarébougou, tous des quartiers populaires en Commune I du District de Bamako pour mettrela main successivement sur BS et MK, les complices de OT.

En quelques heures, les trois braqueurs se sont retrouvés entre les quatre murs du commissariat du 12è arrondissement. Non seulement ils ont reconnu les faits, mais ils ont avoué qu’ils forment une bande qui évolue dans certains quartiers de la capitale et ses environs. Les limiersse sont ensuite rendus dans les endroits censés être leurs domiciles. Là, ils y ont mis la main sur 3 motos Djakarta de provenance non justifiée, 4 téléphones portables et 5 cartouches de munitions d’arme à feu de calibre de 9 millimètres.

Le trio de malfrats a été mis à la disposition du procureur général du Tribunal de grande de la Commune I du District de Bamako. Peu de temps après, ils ont été placés sous mandat de dépôt pour « Association de malfaiteurs, vol qualifié et détention illégale d’arme à feu ».

Yaya DIAKITÉ

Source: Essor

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct