Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Dr Mohamed Gakou lors de la 4ème édition de la semaine scientifique, culturelle et sportive de l’ISPRIC : « De 1999 à nos jours, ISPRIC a formé 2200 étudiants et auditeurs »

La quatrième édition de la Semaine scientifique culturelle et sportive « HARDWEEK» de l’Institut des sciences politiques, des relations internationales et communication (ISPRIC) a démarré hier, mardi 18 décembre 2018 sous le thème : « Coopération sud-sud : Mutualisation des ressources pour un modèle gagnant ». Ces trois jours consacrés pour la semaine scientifique seront un véritable tremplin pour débattre sur des thématiques spécifiques dans le but de proposer des solutions pour le développement de l’Afrique. Au cours de la cérémonie d’ouverture, le Directeur général de l’ISPRIC, Dr Mohamed Gakou a fait savoir que de 1999 à nos jours, ISPRIC a formé 2200 étudiants et auditeurs.

Outre, le directeur général de l’ISPRIC, Dr Mohamed Gakou, la cérémonie de lancement officiel de la 4èmeédition de la semaine scientifique culturelle et sportive « Hardweek » tenue dans l’enceinte de l’ISPRIC, a enregistré la présence du parrain de l’événement, Alhagie Alieu K Jarju, Directeur Général de MDI (Management Développent Institue) de la GAMBIE, de Me Alassane Sangaré, bâtonnier de l’ordre des avocats du Mali, des Professeurs, étudiants et de nombreuses autres personnalités. Après les mots de bienvenue du représentant du maire de la commune V du district de Bamako, Abdine Sangaré, le directeur général de l’ISPRIC, Dr Mohamed Gakou a souhaité à ce que ces journées (18, 19 et 20 décembre 2018) soient festives, fraternelles et constructives. Avant de rappeler que la Hard week de cette année entre dans les festivités de la célébration des 20 ans d’existence de l’ISPRIC. « En effet ISPRIC en Février 2019 soufflera sur ces 20 bougies. De 1999 à nos jours, ISPRIC a formé 2200 étudiants et auditeurs. Au service du développement des administrations publiques et privées, ISPRIC continue de contribuer activement à la formation des cadres africains (Mali, Burkina Faso, Bénin, Togo, Côte d’Ivoire, Guinée, Sénégal, Niger, Tchad, Centrafrique, Gabon). L’équipe ISPRIC est passée de 3 personnes en 1999 à une vingtaine de personne en 2018 et 18 Cadres administratifs dont 10 Dames. Parmi le personnel, cinq sont diplômés ISPRIC. Cette brave équipe dont le modus-vivendi est l’amour de l’homme et de la qualité est la force de l’ISPRIC. Le personnel enseignant est constitué de Chercheurs (Professeurs titulaires, Maitres de conférences et Assistants) et Professionnels (Avocats, journalistes, experts comptables, Diplomates) », a déclaré Dr Mohamed Gakou. A l’en croire, 30% des programmes de l’ISPRIC sont axés sur l’humain. Avant d’ajouter que l’ISPRIC dispose également de 3 laboratoires et 7 académies. Selon lui, l’ISPRIC a le mérite de compter en son sein 6 Professeurs Titulaires, 17 Professeurs Agrégés, plus de 30 Docteurs, des Experts, deux Campus. Il a cité quelques performances de son établissement : 1er Prix du Concours national de plaidoirie en (Mali 2015) ; 1er Prix du Concours africain de plaidoirie en représentant le Mali (Niger 2015) ; 1ère  place lors du dernier concours des inspecteurs des impôts de l’ENA (l’Ecole nationale d’administration) à Bamako (Mali 2013) ; Concours d’entrée à la fonction publique des journalistes (Mali 2015), l’ISPRIC a raflé 70% des postes à pourvoir. « ISPRIC dans sa mission d’œuvrer pour une dynamique d’Excellence en formant des élites porteuses de solutions et d’innovations au bénéfice de nos organisations publiques et privées, se projette dans l’avenir dans l’optique d’être la meilleure école pour l’émergence des nations africaines d’où la quintessence de la création de nouvelles filières telles que le Droit foncier et de l’urbanisme dont la soutenance de la toute première promotion a débuté la semaine passée, les sciences criminelles et nous sommes actuellement sur les processus de l’ouverture de 2 nouveaux masters à savoir : Le Droit de l’Homme et Le Management et Législation du sport, Développement durable. Ces journées sont pour nous l’occasion de fédérer toutes les parties prenantes de l’ISPRIC autour des problématiques actuelles, mais aussi de débattre sur des thématiques spécifiques dans le but de proposer des solutions pour le développement de l’Afrique. Durant ces journées vous assisterez à des panels, des co-débats, autour de la thématique, des activités culturelles et sportives », a-t-il conclu. Pour sa part, le parrain de l’événement, Alhagie Alieu K Jarju a fait savoir que le Mali et la Gambie ont beaucoup de chose en commun. Avant d’inviter les étudiants à être plus compétitifs. Par ailleurs, il a mis l’accent sur l’importance de la ressource humaine. Enfin, il dira que le MDI de la Gambie et l’ISPRIC du Mali ont signé un partenariat. Au cours de la cérémonie d’ouverture des travaux, il y a eu des prestations musicales des étudiants, des défilés, des chorégraphies, des sketchs, un dépistage gratuit du diabète et bien d’autres activités qui ont tenu le public en haleine.

Aguibou Sogodogo 

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct