Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Douentza : enfin une version des autorités malienne sur Bounty

Les autorités maliennes donnent un peu plus d’éclaircissement à travers un communiqué sur le bombardement de l’armée française au centre qui fait polémique depuis quatre jours.

 

À travers un communiqué d’environ une page et demi, le ministère malien de la défense et des anciens combattants explique que dans le cadre d’une opération conjointe des FAMA, Barkhane et le G5 Sahel dénommée « éclipse », une mission de surveillance a détecté des mouvements d’hommes armés et motorisés dans la zone de Bounty, en fin de matinée du 3 janvier.

Tout en précisant que tous les groupes observés ne comprenaient ni femme ni enfants, le communiqué indique que ce sont des éléments de la Katiba Sema du RVIM opérant dans le secteur et qui sont les principaux auteurs des attaques et poses d’EEI sur la route nationale N°16 entre Hombari et Douentza, qui ont été tués.

Selon les autorités maliennes, le raid aérien mené par un Mirage 2000 a été sollicité par le commandement conjoint et le nombre d’éléments de GAT neutralisés est d’environ une trentaine. La note d’information ajoute que des observations après le raid ont montré des villageois et un autre groupe d’hommes armés et motorisés se rendre sur le lieu de l’attaque pour inhumer les corps et évacués des blessés vers des directions diverses.

Mais le ministère, annonce tout de même, l’ouverture d’une enquête pour mieux déterminer ce qui s’est passé et appelle la population à soutenir l’armée et ses partenaires dans la lutte contre le terrorisme.

 

S.Guindo stagiaire

SourceMalijet

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct