Au cimetière d'Hamdallaye: ATT dans sa dernière demeure

Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Discours martial de Bah Ndaw: entre espoir et doute !

Ce 9 octobre 2020, sous la présidence de Bah N’Daw, président de la Transition, chef de l’État, s’est tenu le premier conseil des ministres du gouvernement Moctar Ouane. Conformément à la tradition républicaine, le conseil était consacré à la lettre d’orientation du président au gouvernement. Dans le pur style martial, au regard des urgences et des défis qui sont ceux de la Transition, le président N’Daw n’a pas tenu à trop sacrifier à la coquetterie républicaine. Il instruit au PM d’évaluer de manière régulière, méthodique et rigoureuse son équipe. Aussi, de n’avoir aucune tolérance pour l’insuffisance de résultats, le manque de solidarité gouvernementale, l’inobservance des règles de la comptabilité publique ! Si cette fermeté du chef de l’État est appréciée par des internautes, d’autres préfèrent le juger à l’œuvre. Car de mémoire d’internaute, c’est du déjà entendu, c’était les mêmes discours avec Moussa Traoré, ATT, Alpha tous ceux qui ont eu à gérer ce pays. ‘’Nous voulons des actes pas des paroles’’, tranche-t-on ! Nous avons recueilli pour vous ces échanges qui font l’objet de votre facebookan du jour !

 

Daouda Kone : Aider et développer l’entrepreneuriat des jeunes ingénieurs, et recruter les autres à la fonction publique sans oublier le recrutement des enseignants chercheurs de l’université publique. Les doctorants chercheurs vous attendent pour le recrutement direct ou le concours.

Abdoulahi Boubacar : Ehhhh, on connait ces genres de discours, on attend l’action.

Assamou Bamba : Q’Allah vous aide dans votre travail Président.

Kama Kamissoko : Nuance de l’inégalité.

Kamakan Dit Seydou Sissoko : très fort ! Oui, seulement si ça vient du cœur.

Sekou Magassouba : Déclaration de biens ou en sommes-nous ?

Daouda Diawara : Déclaration de vos biens est la meilleure des choses pour le changement.

Ladji Barro : Qu’est-ce que le président attend pour déclarer ses biens.

Bagayoko Souleymane : Quel discours franc ? Que Dieu vous donne la force.

Boubacar Maiga : Que Dieu nous donne l’amour de notre Mali.

Aly Timbo : Félicitations pour le choix porté sur vous pour présider aux destinées du pays pendant la période transitoire de 18 mois.

Abdoulaye Diallo : absolument, courage et bonne chance.

Yanogue Poutine Amadou : Vous devriez déclarer vos biens en premier, au lieu de dire que personne ne sera au-dessus de la loi.

Dah Ould Med Lamine : Ça ne sera pas facile, mais l’espoir est permis. Alors, bonne chance chers parents. Nous travaillerons également du mieux de nos efforts pour nos communautés Insha’Allah.
Qu’Allah nous ramène la paix !

Youssouf Bamba : Relevons-nous, en regardant en avant, ce grand pays est en retard pour les fautes des dirigeants. Soyons nobles dans ce pays, car son histoire nous a mis devant les autres. Ce pays mérite respect mondial avec ses histoires. Le grand, tu as mes soutiens.

Idrissa Dembele : Le vrai républicain !

Ibrahiama Diawarra : Vous devriez être le premier à respecter les lois de la république, mais hélas. Jusqu’à présent, personne ne connait votre fortune. Pourtant, c’est bel et bien écrit dans la Charte de la transition, comment vous voulez nous parler de la bonne gouvernance ?

Karim Diawara KD-ONe : Réduction des budgets….
Réorientation du budget vers l’essentiel qui est l’école, la santé, l’armée.

Souleymane Kone : Koniba Dit Soumana Traoré, merci fiston pourquoi ils tardent à présenter leurs biens.

Koniba Dit Soumana Traoré : Le changement commence par vous, présentez vos biens d’abord.

Yhogaï Toum : Waouh ! C’est fort ! Et c’est bien et bien dit ! Et c’est respectable ! Merci à vous !

Alassane Maiga : C’est toujours les mêmes discours avec Moussa Traoré, ATT, Alpha tous ceux qui ont eu à gérer ce pays. Nous voulons des actes pas des paroles !

Bakary Dao : Bon courage et bon vent à l’équipe de transition.

Madou Ouatt : Qu’Allahou bénisse le Mali. Amine !

Mamady Coulibaly : Souleymane Yalcouyé, si nous le soutenons, tout en activant la veille citoyenne afin de constituer une société civile forte pour le bon fonctionnement du pays.

Souleymane Yalcouyé : Tout le monde a dit ça, mais la France et l’UE aussi vont imposer leur loi, c’est pour cela que tu vas échouer.

Empereur Ousby : Bakele Traore, n’est-ce pas espérons qu’ils vont tous arriver à le faire.

Bakele Traore : Franchement, je n’ai jamais entendu un tel message de la part d’un dirigeant malien.

Ibrahim Doumbia : Le peuple malien ne veut pas l’application de l’accord d’Alger qui divise et divise notre territoire et peut créer des problèmes dans les autres régions du pays. Donc, renégocier un autre accord qui unit tous les fils du pays au même pied d’égalité sans distinction de race, d’ethnie et sans partition du territoire.

Brehima Dembele : Nous avons confiance en vous.

Gimardadia Dackouo : Que Dieu vous aide à relever vos défis.

Hombo Dramé : Et n’oubliez surtout pas de recruter les jeunes engagés afin de sauver cette patrie.

Bakary Drame : Abdoulaye Touré, à cause de cela nous n’étudie plus encore.

Abdoulaye Touré : Les salaires des gens ne sont pas versés jusqu’à présent ! Veuillez résoudre ce problème des collectivités de Bamako.

Adama Togola : Ce pays a vraiment besoin du changement sur tous les plans.

Peulh Thierno : Prions tous pour le changement tant voulu par nous le peuple malien…. Accepteront-nous les sacrifices demande ?

Empereur Ousby : En tout cas, le peuple vous fait confiance. Donc, il faut faire tout pour ne pas nous décevoir.

Gaoussou Traore : Que le Tout Puissant donne à notre pays des hommes d’État dignes de servir valablement notre peuple ! Amen.

Makan Kouma : Félicitations Son excellence pour les mots. Nous voulons désormais traduire cette vision des choses en réalité.
À commencer par l’application des lois du pays et le respect strict des lois par tous et toutes. Nous voulons vraiment relever la tête devant nos concitoyens. Il va falloir beaucoup de sacrifices et il y a obligation de sacrifices de notre part.

Gaoussou Traore : Tous nos vœux et notre accompagnement aux autorités de la transition. Que Dieu bénisse notre cher pays ! Amen.

Honoré Diarra : On ne peut pas faire un nouveau Mali sans un nouveau Malien. Bon vent à vous !

Daouda Mamoudou Garango : Nous comptons sur vous Excellence !

Abdoul Aziz Touré : Pardon, avant toute chose allez y faire votre déclaration de biens, on attend, depuis le 27 septembre, date limite…. Ça devient paradoxal avec l’image que vous voulez véhiculer à travers ce discours.

Adinla Saye : M. Le Président, vous devez déclarer vos biens si vous voulez vous réclamer clean.

Balla Moussa Keita : Soyez vigilants et ponctuelle le peuple vous observe.

Fode Camara : Il faut un vrai changement, il faut passer à l’acte. Vous avez le soutien total. Nous vous souhaitons bon vent et plein de succès dans vos missions régaliennes. Courage à vous.

Sidiki Doumbia : Il faut un vrai changement, c’est maintenant ou jamais. Le peuple compte sur vous son Excellence SEM Bah N’Daw.

Source : INFO-MATIN

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct