Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Déplacés de Niamana et de Faladiè: solidarité de l’épouse d’IBK

En partenariat avec Qatar Charity, la Première Dame, Présidente de l’ONG AGIR, Keita Aminata Maiga est allée ce samedi 09 mars 2019 à la rencontre des déplacés de Niamana et Faladiè pour offrir à chacune des 34 familles de Niamana et des 153 familles de Faladiè des kits alimentaires. Au total, 197 kits alimentaires ont été distribués à 531 personnes réparties entre 197 ménages, dont 201 enfants filles et garçons de 0 à 17 ans, 197 femmes et 133 hommes.

Objectif : contribuer à soulager ces familles qui vivent dans des conditions très difficiles à la périphérie Bamako après avoir été obligées d’abandonner leurs maisons, à cause de l’insécurité.

Il s’agissait aussi pour l’épouse du président IBK de venir auprès de ces populations vulnérables pour s’enquérir de leurs conditions d’hébergement, échanger directement avec elles et manifester sa solidarité afin de rendre leur quotidien moins pénible.

Très émue et touchée par ce qu’elle a elle vu et entendu, Keïta Aminata Maïga, Présidente de l’ONG AGIR, n’est pas restée indifférente et a lancé un appel de cœur pour une chaine de solidarité en leur faveur :

« Je ne suis pas gaie ce matin, ne serait-ce que de voir d’abord des déplacés, mais aussi de voir des enfants. Parce que vous l’avez dit, je suis une mère, une grand-mère, et la situation n’est pas jolie, elle n’est pas belle du tout.

Je voudrais aussi profiter de l’occasion pour remercier Monsieur le ministre de la Solidarité et de l’Action Humanitaire ainsi que son département. Comme vous le voyez, ils ont réagi tout de suite après l’information reçue de la Protection civile. Ces déplacés sont là, je pense, depuis bientôt deux mois. Ils sont surveillés, ils sont encadrés par des agents du développement social qui sont là en permanence.

Je voudrais aussi profiter pour remercier Qatar Charity, qui tombe à pic. Parce qu’ils nous ont proposé une action et je crois que le meilleur endroit où nous devions venir, c’est là.

Je sais qu’ils ne meurent pas de faim parce que vous pouvez voir partout, il y a des céréales ; il y a des dons. Mais je voudrais tout simplement demander à tous les Maliens, à toutes les Maliennes de se donner la main pour combattre ce fléau.

Quand je dis se donner la main, la sécurité comme dans la famille dans la population et souvent ceux qui commettent ces actes barbares sont parmi nous, ils vivent avec nous, donc qu’on se donne la main pour lutter contre ça. Qu’on cesse de mettre de l’huile sur le feu. Qu’est-ce qu’on n’a pas vu sur les réseaux ? Qu’est-ce qu’on n’a pas entendu ?

Vous êtes là, alors faites en sorte qu’on sache la vérité. Ce pays mérite qu’on travaille, ce pays mérite qu’on se donne la main. Vous avez vu tout à l’heure, il y a des Diallo, des Traoré, des Barry, des dogons et des peuls. Ils sont tous déplacés, ils sont au même endroit. Donc, il n’y a pas de problème de peuls et de dogons.

Je vais passer une journée très triste, mais je n’ai pas ce droit d’être triste, parce que la vie doit être belle, la vie il faut qu’on la fasse belle et ça vient de nous. «

CHRISTELLE KONE

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct