Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

CONSEIL DE BASE DES MALIENS DU GABON : Habib Sylla démasqué !

Les Maliens résidant au Gabon réclament, depuis des semaines, le renouvellement du bureau de leur conseil de base, Comaga. Le président Habib Sylla dont le départ est réclamé après 20 mois d’absence à son siège, est accusé d’avoir entrepris des actions pour se maintenir au pouvoir à travers une assemblée générale. Des soutiens à son rival, actuel président par intérim du COMAGA, Mamadou Méré Diawara, dénoncent déjà cette stratégie de Habib Sylla.

Au Gabon, plus rien ne va entre les partisans de Habib Sylla, président sortant du Comaga, et ceux du président par intérim, Mamadou Méré Diawara. Suite à une absence non justifiée d’une vingtaine de mois de Habib Sylla, les militants ont, à la faveur d’une assemblée générale, demandé à ce que Mamadou Méré, vice-président, assure l’intérim avant l’organisation d’une assemblée générale. Chose qui a été faite.

Dans une vidéo de près d’une heure, un jeune malien du Gabon, Mohamed Diakité, est revenu sur les efforts qu’a fournis le président par intérim du Comaga, Mamadou Méré Diawara, en faveur de ses frères et sœurs et en difficultés au Gabon. « Le président par intérim Mamadou Méré Diawara a donné 50 millions aux Maliens de Gabon vulnérables, dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 », a-t-il déclaré. Selon ce dernier, les Maliens de Gabon attendent l’Assemblée générale pour confirmer Mamadou Méré Diawara.

Le consensus en 2018

Selon l’activiste Diakité, le jeune Mamadou Méré Diawara était le candidat favori à l’Assemblée générale élective en 2018. Sur les 11 votants, selon les régions du Mali, huit (8) étaient avec Mamadou Méré Diawara qui était réclamé par la jeunesse malienne du Gabon. Habib Sylla, ajoute l’activiste Diakité, sentant sa défaite, aurait supplié les parents à Mamadou Méré Diawara pour avoir un consensus. «Mamadou Méré Diawara, étant un homme de paix, a accepté le consensus qui a fait de Habib Sylla le président et lui, le vice-président. Et Habib Sylla a déclaré, ce jour, que Mamadou Méré Diawara est vice-président avec pleins pouvoirs », a-t-il laissé entendre. Quelques mois après ce consensus, Habib Sylla est rentré, selon l’activiste, au Mali et n’est pas de retour au Gabon depuis 20 mois. A son absence, c’est le vice-président Mamadou Méré Diawara qui tient les réunions à l’Ambassade du Mali au Gabon. Il intervient, ajoute Mohamed Diakité, à chaque fois qu’un Malien est confronté à de difficultés. « Malgré que Habib Sylla a abandonné les Maliens depuis 20 mois, les réunions sont tenues régulièrement par Mamadou Méré Diawara qui se bat à bras-le-corps en faveur des Maliens de Gabon. Nous l’encourageons dans ce sens », a indiqué le jeune activiste.

Le plan de Habib Sylla

A en croire la vidéo de jeunes activistes, Habib Sylla qui voit déjà son échec, a envoyé Kalilou Sofara afin d’organiser, en catimini, une assemblée générale lors de laquelle il sera élue. Son envoyé serait parti dans les différentes provinces du Gabon pour mobiliser les Maliens à cet effet. Or, selon le jeune activiste, celui dont les Maliens de Gabon réclament est Mamadou Méré Diawara.

Il a enfin interpellé les autorités maliennes afin d’éviter un bain de sang.

Mamadou Méré Diawara ne peut être viré

Désavoué par la majorité des Maliens de Gabon qui demandent son départ de la tête du Conseil de base de Maliens de Gabon, Habib Sylla, celui-là qui a abandonné son siège depuis une vingtaine de mois, a tenté honteusement de «virer » son vice-président Mamadou Méré Diawara. Comment peut-ont virer un vice-président qui a été élu pour 5 ans et qui assure l’intérim depuis l’abandon du Comaga par Habib Sylla lui-même ? Absolument impossible.

Virer Mamadou Méré Diawara de la vice-présidence du Comaga est purement de la comédie dont le chef d’orchestre est Habib Sylla. En effet, Habib Sylla, celui-là qui occupe la présidence du Comaga grâce à Mamadou Méré Diawara en 2018, a tenté, à travers Kalilou Sofara, de « virer » le président par intérim du Comaga. Chose qui dépasse sa capacité. Selon les textes, Habib Sylla ne peut plus parler au nom du Comaga parce qu’il a abandonné son siège depuis 20 mois. Or, il te faut seulement six mois d’absence non justifiée pour perdre le statut de Malien de l’extérieur. Et c’est une assemblée générale tenue le 27 septembre 2020 qui a désigné Mamadou Méré Diawara comme président par intérim. Depuis ce jour, c’est Mamadou Méré Diawara qui dirige tout au niveau du Comaga.

Aboudrahane Bathily

Source: Journal Le Démocrate- MALI

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct