Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Centre de médecine du sport : Incontournable dans le développement du sport

Inauguré en 2017, l’établissement public à caractère scientifique et technologique est devenu un passage obligé pour les sportifs, toutes disciplines confondues. Coup de projecteur sur un joyau qui s’apprête à recevoir des équipements de dernière génération

 

Crée par l’ordonnance n°2017-016/P-RM du 13 mars 2017, le Centre de médecine du sport Lassana Traoré dit Ambiance (CMS-LTA) est un établissement public à caractère scientifique et technologique (EPST). Il a pour missions : assurer le suivi de la santé des sportifs, effectuer des recherches en santé des sportifs, contribuer à lutter contre le dopage dans le sport, organiser et assurer le contrôle médico-sportif des athlètes, des clubs, des ligues et des sélections nationales, toutes disciplines confondues.

Autres missions du CMS-LTA, sont orienter et conseiller les sportifs vers les disciplines adaptées à leur statut, informer, sensibiliser les sportifs et les anciens sportifs sur leur état de santé et les méfaits du dopage, rééduquer et réhabiliter les sportifs blessés, traiter les sportifs et les anciens sportifs de toutes les pathologies. C’est dire que le CMS-LTA est important dans le développement du sport national.

Malheureusement, depuis sa création, le centre est confronté à beaucoup de difficultés qui entravent son bon fonctionnement. Ces problèmes peuvent être résumés en trois grands points : le retard dans l’acheminement de certains équipements modernes de soins, la question salariale du personnel et les conditions de travail des agents et le nombre insuffisant de départements (à la date d’aujourd’hui, le CMS-LTA ne dispose que de deux départements sur quatre qui sont opérationnels, ndlr).

Les deux départements fonctionnels sont la kinésithérapie et la consultation. Le centre ne dispose pas non plus d’appareils échographiques ou d’imagerie par résonnance magnétique (IRM). Malgré toutes ces difficultés, le CMS-LTA parvient, tant bien que mal, à réaliser quelques petites activités indispensables à sa survie et à obtenir des résultats, souligne son directeur, Dr Adama Sangaré. Ainsi, du 22 février 2020 au 23 juin 2021, indique le premier responsable du centre, plus de 600 patients ont pu bénéficier des soins au niveau du département de la kinésithérapie dont le défenseur international des Aigles et du Stade malien, Mamadou Doumbia et la gardienne de l’AS Mandé, la Guinéenne Aïchatou Diallo. Au passage de notre équipe de reportage, la sociétaire de l’AS Mandé qui s’était blessée en novembre lors de la première édition de la Ligue des champions féminine était en séance de rééducation dans la salle de kinésithérapie. «Après son opération en égypte, nous avons pris le relais pour ses séances de rééducation, afin qu’elle puisse rapidement retrouver le chemin des terrains.

Nous recevons environ une vingtaine de patients par semaine pour des séances de kinésithérapie et physiothérapie», a confié Dr Alpha Coulibaly qui travaillait avec la joueuse.

ÉQUIPEMENT DE DERNIÈRE GÉNÉRATION- A quelques mètres, son collègue, Dr Bakary Karim Coulibaly se trouvait avec un joueur de Yeleen olympique qui souffre d’une rupture de ligament au niveau de sa jambe droite. Le physiothérapeute indique que le joueur qui a gardé l’anonymat, effectue 20 minutes de séances de rééducation par jour. Ces genres de traitement se font grâce à un appareil qu’on appelle Game Ready, explique notre interlocuteur. Cet appareil fait appel à la compression et à la circulation d’eau froide en continu.

Il fonctionne avec une unité centrale reliée à une enveloppe permettant de réaliser la cryothérapie sur la partie du corps concernée, précise Dr Bakary Karim Coulibaly. Le CMS-LTA fait également des tests Covid-19 et près de 4.000 personnes ont pu bénéficier de ce service depuis le début de la crise sanitaire il y a deux ans.

La visite médicale d’aptitude se fait également au centre de médecine sportive et concerne toutes les équipes de l’élite. «Lors de ces examens, a révélé Dr Adama Sangaré, nous avons décelé 30 cas d’anémie, 60 cas de problèmes de cholestérol et 2 cas de surseoir définitif à la pratique du sport». Parallèlement, 10 tests anti-dopage ont été réalisés par le centre.

Parlant de l’absence notoire du matériel de diagnostic lourd, le directeur du CMS-LTA dira que plusieurs commandes ont été déjà effectuées grâce à l’implication du gouvernement, notamment le ministère en charge de la Jeunesse et des Sports. Dr Adama Sangaré annonce que dans les jours à venir, le centre sera doté de tous les équipements nécessaires pour son bon fonctionnement, notamment un scanner 128 barets, l’IRM, l’équipement du bloc opératoire, les appareils de radiographie et d’échographie.

Le laboratoire sera également ouvert, ajoute le premier responsable du centre. «Nous sommes vraiment conscients des attentes des Maliens par rapport à l’opérationnalisation concrète de ce centre. C’est pourquoi, nous sommes en train de prendre plusieurs initiatives en parfaite harmonie avec le ministère en charge des Sports. Suite à l’implication des responsables du département de tutelle, nous avons pu avoir des financements au niveau du budget spécial d’investissement (BSI) pouracheter certains équipements lourds. Dans quelques semaines vous aurez une autre image du centre», promet Dr Adama Sangaré.

Demba COULIBALY

Source : L’ESSOR

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct