Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Candidatures à l’URD: ce deal nauséabond… !

Le même argument propagandiste visant à barrer la route à Dr Boubou CISSE et à Mamadou Igor DIARRA, rattrape ses auteurs à quelques encablures de la tenue de la Conférence nationale ordinaire de l’URD prévue ce samedi 23 octobre. Des informations dignes de foi font état d’un deal entre Me Demba TRAORE et les richissimes Seydou COULIBALY de CIRA et Ibrahim DIAWARA de Malien tout court, tous candidats déclarés à la présidentielle, sur un renvoi d’ascenseur au second tour de la présidentielle. L’URD qui n’a jamais plié l’échine, y compris au plus fort de l’opposition au régime IBK, serait-il en passe de devenir ce machin qu’on vendrait au mieux disant et au meilleur enchérisseur ?

 

Les derniers jours qui précèdent la tenue de la Conférence nationale ordinaire sont riches en révélations sulfureuses.
Après la campagne anti-Boubou et anti-Igor, deux friqués qui étaient affublés d’acheter leur intronisation comme candidat de l’URD à la prochaine élection présidentielle, c’est désormais un des inconditionnels du Président fondateur du Parti, Me Demba TRAORE de se trouver sous les feux roulants des critiques. Selon des sources concordantes, ce candidat à la candidature du Parti qui est arrivé seulement troisième dans l’ordre de préférence des sections se serait rabiboché avec l’entrepreneur Mamadou Seydou TRAORE de CIRA qui a pour rampe de lancement le Mouvement Benkan, le Club An Ka Seydou, et Ibrahim DIAWARA de ‘’Malien tout court’’ qui est en campagne avant l’heure à bord de jet privé. Le deux ont pour dénominateur commun d’être des candidats déclarés à l’élection du président de la République et de rouler sur un confortable matelas financier.
Selon les indiscrétions, ce sont ces deux OVNI politiques qui soutiennent la candidature de Me Demba TRAORE qui est loin d’avoir l’étoffe financière de ses ambitions de briguer la magistrature suprême de l’Etat.
Aussi, apprend-on, le deal entre l’avocat politicien et ces magnats de la finance nationale serait un renvoi d’ascenseur dans le cas de figure d’un second tour qui devrait se jouer entre eux. L’URD qui n’a jamais plié l’échine, y compris au plus fort de l’opposition au régime IBK, serait-il en passe de devenir ce machin qu’on vendrait au mieux disant et au meilleur enchérisseur ? En matière politique, le jamais vu est quasi quotidien au Mali.
Dans le camp de Boubou CISSE, cette manœuvre qui est ébruitée ne fait pour autant pas vaciller les convictions. Ce, d’autant plus que c’est dans leur écrasante majorité que les sections du Parti ont jeté leur dévolu sur Dr Boubou CISSE, suivi de Mamadou Igor DIARRA et de Me Demba TRAORE. Dans la pure tradition démocratique, cela devrait être synonyme d’intronisation assurée à l’occasion de la Conférence nationale prévue dans deux jours seulement.
A cela s’ajoute le cinglant désaveu essuyé par le vice-président, président par intérim du Parti, le Pr Salikou SANOGO, de la part des sections qui sont superbement passées outre ses injonctions à l’occasion du choix du candidat du Parti à leurs niveaux.
Par contre, ce qui trouble les certitudes, pointe-t-on du doigt, c’est une sorte d’aversion que vouerait Salikou SANOGO à Boubou CISSE, quand bien même de sa posture de président, il était censé être équanime envers les différents candidats à la candidature du Parti.
Autre sujet de préoccupation chez les soutiens de Boubou CISSE, c’est l’interprétation à la convenance des textes du Parti. Toutes choses qui ne font qu’en rajouter à la confusion et augurer de grandes empoignades lors de cette Conférence nationale du 23 octobre 2021 qui s’inscrira certainement dans les annales de l’histoire du Parti URD comme celle de tous les dangers.
Dès lors, la Conférence nationale qui n’était censée n’être qu’une simple formalité pour Boubou, se transforme en équation à multiple inconnues. Ce qui explique, nous apprend-on, que dans son camp, c’est l’état d’alerte maximal pour annihiler toute tentative de spoliation d’une consécration reposant sur le plébiscite des sections qui défendront naturellement leur choix lors de la Conférence.

PAR BERTIN DAKOUO

Source : Info-Matin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct