Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Bamako/foncier : des mesures urgentes pour les espaces vides et maisons abandonnées

Superficiellement Bamako compte aujourd’hui parmi les grandes capitales africaines et cela, en l’espace de quelques décennies. Le surplus de cette urbanisation folle, ce sont ces nombreuses maisons désertées, ces parcelles abandonnées…qui servent de nid aux bandits de tout acabit.

ville bamako caiman monument indépendance circulation route

Il y’a une semaine, dans un quartier huppé de Bamako, l’ACI 2000, un homme d’une vingtaine d’années avait été intercepté alors qui s’affairait à abuser d’une fillette de deux ans. Le film s’est déroulé au cœur même de ce quartier dans une de ces parcelles non construites qui écument Bamako et particulièrement ce quartier d’affaires.

En début d’année, cette fois-ci à Banankabougou, les auteurs de l’attaque terroriste contre le bar – restaurant la Terrasse avaient eux aussi été cueillis dans une maison ‘’fantôme’’, avec un important arsenal militaire. Pour n’aligner que ces brûlants souvenirs que ma mémoire me cède, il y’a matière à interpeler qui de droit.

Le ministre Bathily , premier concerné doit inclure dans ses actions visant à cadrer le champ foncier des mesures drastiques à l’endroit de tous ces propriétaires qui accaparent des terres contre vents et marée pour ensuite les laisser à la merci d’individus mal intentionnés en attendant que ces propriétés leur rapportent de l’or.

En espérant un regard attentif du ministre Bathily sur cet aspect dramatique du foncier urbain, le réflexe citoyen, comme celui qui a sauvé in extrémiste la fillette à l’ACI 2000, doit perdurer afin d’amoindrir les dégâts liés à notre urbanisation sauvage.

Source: Maliactu.info

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct