Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Bakary Togola à propos du fonds de soutien aux producteurs du coton : « S’il y a détournement sur les fonds de soutien, c’est fait quand j’étais en prison »

 «Comment je peux détourner des fonds que je n’ai jamais reçus ? S’il y a détournement sur les fonds de soutien, c’est fait quand j’étais en prison. Je ne suis donc pas impliqué, ni de près, ni de loin, dans cette nouvelle affaire ». C’est en ces termes que Bakary Togola, ancien président de l’APCAM, a réfuté, le mardi 10 août 2021, les accusations de détournement du fonds de soutien aux producteurs de coton, qui s’élèverait à plus de 18 milliards de FCFA.

 

C’était lors d’une rencontre avec des journalistes à sa résidence à Yirimadio, en Commune VI du District de Bamako.

En effet, la semaine dernière, des médias et des internautes ont cité le nom de Bakary Togola dans une nouvelle affaire de détournement de 18 milliards de FCFA. Une nouvelle affaire qui concerne cette fois-ci le fonds de soutien aux producteurs de coton.

Bakary Togola, signataire du compte, rejette catégoriquement ces accusions et donne sa version des faits.

« Il y avait plus de 2.410 milliards dans les comptes du fonds de soutien le jour de mon arrestation. Cela est vérifiable au niveau de la BIM-SA. Et le fonds de soutien avait plus de 19 milliards 760 millions d’impayés à la CMDT. Les anciens PDG de la CMDT, Modibo Koné et Baba Berthé, peuvent en témoigner », a-t-il fait savoir.

Pour être précis, Bakary Togola a indiqué qu’il y avait 3 milliards d’impayés aux producteurs de coton au titre de la campagne 2016-2017 ; 9 milliards 846 millions pour la campagne 2017-2018 ; et 6 milliards 914 millions de la campagne 2018-2019.

« Comment je peux détourner des fonds que je n’ai jamais reçus ? S’il y a détournement sur le Fonds de soutien, c’est fait quand j’étais en prison. Je ne suis donc impliqué ni près, ni de loin dans cette nouvelle affaire », a-t-il tranché.

Par ailleurs, après 19 mois de détention à la Maison Centrale d’Arrêt de Bamako, Bakary Togola s’est prononcé dans l’affaire des ristournes. À l’en croire, le dossier de l’affaire des ristournes semble désormais à la Cour d’appel de Bamako. L’ancien président de l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture du Mali (APCAM) a affirmé avoir signé le Procès-verbal au Pôle économique et financier du Tribunal de la Commune III du District de Bamako.

«Le Pôle économique nous a convoqué sans indiquer le motif. C’est pourquoi nous étions inquiets. Mais sur place, ils nous ont fait savoir que l’enquête est finie à leur niveau et que nous devons signer les Procès-verbaux qui doivent être transmis à la Cour d’appel. Toutes les 12 personnes citées dans le dossier étaient là-bas. Tout le monde a signé. J’ai été le dernier à signer. Nous ne savons pas d’abord ce que la Cour d’appel va faire», a déclaré Bakary Togola.

En attendant son jugement dans l’affaire des 09 milliards des ristournes qui est désormais transmise à la Cour d’appel, Bakary Togola dit avoir confiance en la justice malienne.

F. A avec L’Indicateur du Renouveau

Source : Plume libre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct