Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Allemagne : les Sociaux-démocrates remportent les législatives avec 25,7% des voix

Les sociaux-démocrates (du parti social-démocrate d’Allemagne – SPD) sont arrivés en tête, ce dimanche 26 septembre 2021, des législatives avec 25,7% des suffrages, juste devant les chrétiens-démocrates de la CDU-CSU qui totalise 24,1% des votes.

Le parti social-démocrate d’Ofaf Scholz a remporté les élections législatives en Allemagne marquant la fin de l’ère Merkel avec 25,7% des suffrages devançant d’une courte tête les conservateurs, selon un décompte officiel provisoire annoncé lundi, par la commission électorale fédérale. Par ailleurs le camp conservateur de la CDU-CSU recueille 24,1% des voix, le plus mauvais résultat de son histoire. Il s’agit d’un revers pour la Chancelière Angela Merkel au moment où elle doit prendre sa retraite politique. Plus loin les verts arrivent en troisième position avec 14,8% suivi par le parti libéral FDP avec 11,5%. Cependant, les deux grands partis ont exclu la possibilité de faire une coalition ensemble comme lors des précédentes élections et chacun des candidats a annoncé sa volonté de former un gouvernement, rappelle la Radio France Internationale.

Les deux partis auront donc la possibilité de se maintenir au pouvoir et constituer une coalition. De ce fait, le social-démocrate Olaf Scholz va devoir négocier avec le conservateur Armin Laschet pour constituer une alliance avec les autres partis. Au siège du SPD, dimanche soir, les premiers sondages ont été accueillis par des acclamations. « C’est un grand succès et la soirée s’annonce longue, c’est sûr », a déclaré le candidat du parti, Olaf Schloz. Toutefois, il en est certain que, « beaucoup de citoyens ont fait une croix pour le SPD, parce qu’ils veulent un changement de gouvernement et aussi parce qu’ils veulent que le prochain chancelier s’appelle Olaf Schloz », a-t-il ajouté. Selon l’actuel vice-chancelier et ministre des Finances, « les électeurs se sont exprimés très clairement et ont dit qui devrait former le prochain gouvernement en renforçant trois partis : les sociaux-démocrates, les écologistes et les libéraux du FDP ». Au-delà, tout reste à faire dans ce pays. Etant donné que ce ne sont pas les électeurs qui élisent directement le chef du Gouvernement en Allemagne mais les députés. Cette dernière est cette fois particulièrement compliquée à constituer car elle doit réunir trois partis, ce qui n’est jamais arrivée depuis 1950. « La partie du poker commence », selon le magazine Der Spiegel. Parce qu’après le vote, les questions essentielles restent ouvertes : qui sera chancelier ? Quelle coalition va gouverner le pays à l’avenir ? », s’interroge le Magazine. Les négociations seront longues pour constituer un nouveau gouvernement. Une caricature montre Angela Merkel passer en revue sa garde-robe une veste à la main. « Celle-là pourrait faire l’affaire pour mes prochains vœux », se dit la chancelière qui pourrait rester encore quelques mois au pouvoir, nous rapporte RFI.

Mariam Guindo, Stagiaire

Source: LE PAYS

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct