Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Affaire des travaux de rénovation du Stade Modibo Keita : Halte à la diffamation et au dénigrement

Décidemment le ridicule ne semble plus tuer au Mali. Et s’il pouvait tuer dans ce pays, une certaine race de maliens foncièrement aigris et cyniques jusqu’à la moelle épinière seraient tous sous terre aujourd’hui depuis longtemps. Parmi eux se trouvent les détracteurs innés de l’ancien ministre de la jeunesse et des sports en la personne d’Arouna Modibo Touré. Un homme qui est en réalité victime de son franc parlé et de sa gestion rigoureuse dans le travail dans tous les postes importants du pays où il a servi.

 

Depuis quelques temps, on assiste  à une véritable campagne de dénigrement ubuesque et systématique avec son lot d’accusations mensongères et fallacieuses contre le ministre Arouna Modibo Touré qui fut à l’origine du démarrage des travaux de rénovation du Stade Modibo Keita.

Après sa nomination le 5 mai 2019 comme ministre de la jeunesse et des sports, le jeune Arouna Modibo Touré avait trouvé sur sa table qu’un marché de travaux de rénovation du Stade Modibo Keita avait été attribué à une société de la place. Il est bon de savoir  c’est que primo le marché de rénovation a été attribué à la société chargée des travaux avant la nomination de Arouna Modibo Touré le 5 Mai 2019 comme ministre de la jeunesse et des sports. En conséquence il n’a été associé ni de près ni de loin à la finalisation du contrat de ce marché. Et la question qui se pose pourquoi les détracteurs de l’ancien ministre ne disent pas cela et donner le nom du ministre qui avait signé ce marché avec la société. Secundo, ce que les détracteurs ne disent pas c’est que  la mission du ministre a pris fin le 11 juin 2020 alors que les travaux n’étaient pas encore achevés. Du coup il ne pouvait en aucun cas être responsable du contrôle de la qualité des travaux. Donc il revient à celui qui a réceptionné le Stade de contrôler du coup la qualité des travaux effectués ; tertio, il ne revenait pas au  ministre même s’il avait réceptionné le stade, de faire l’entretien car il existe bel et bien une direction créée en la matière chargée de la gestion du stade avec à sa tête des hommes et des femmes responsables.  Ces travaux de rénovation  ne concernent uniquement la pelouse, les vestiaires des joueurs, arbitres, le salon des officiels et l’installation de 5000 chaises dans le gradin de la tribune Ouest. Il était question une fois ces travaux achevés, il fallait chercher d’autres fonds pour installer des chaises partout dans les gradins ainsi que les vestiaires extérieures. C’est dire donc  contrairement à ce que l’on veut faire croire aux maliens et au monde sportif en particulier, les vestiaires extérieurs n’étaient pas pris en compte par le marché. Et face à la lenteur du démarrage des travaux, le ministre Touré avait rappelé la dite société à l’ordre afin qu’elle démarre enfin les travaux de rénovation sous peine de poursuites judiciaires pour non respect de contrat. C’est ainsi que les travaux ont finalement démarré mais timidement. Face à la lenteur des travaux, les responsables de la société avaient reçu d’ailleurs la visite du  ministre  accompagné  de certains membres de son cabinet à deux reprises afin que le délai soit respecté. Mais hélas le COVID-19 et la crise sociopolitique sont passés par là et qui ont conduit la démission du Premier Ministre et de son gouvernement le 11 juin 2020 sans que les travaux de rénovation du Stade ne soient achevés à plus forte raison qu’il soit ainsi livré. Ainsi depuis le 11 juin 2020, il revenait au secrétaire général du département des sports et l’actuel ministre de la jeunesse et des sports de suivre et de contrôler la qualité des travaux. D’ailleurs une visite du secrétaire général et de certains collaborateurs avait été annoncée le 18 août 2020 mais malheureusement cela a coïncidé au coup d’état militaire par un groupe d’officiers militaires regroupés au sein du CNSP. Si ce n’est pas une volonté manifeste de diffamer le ministre Touré comment après 9 mois et 21 jours  de son départ du ministère de la jeunesse et des sports, on se permet d’accuser le ministre Arouna Modibo Touré d’être responsable de la qualité ou pas de la rénovation dont les travaux  n’étaient pas encore achevés.  Le comble dans tout cela c’est qu’il est accusé de tous les péchés d’Israël alors qu’il n’est attributaire du marché, ni réceptionnaire du Stade. Mais hélas ils pensaient nuire au jeune ministre qui a fait ses preuves partout où il a passé mais ils se sont lourdement trompés de cible car l’homme est serein et tranquille. Ce ne sont pas ces méchancetés gratuites, ses haines viscérales, ses dénigrements mensongers, grotesques et fallacieux qui vont qui vont empêcher le ministre Touré de suivre son chemin radieux. En tout état de cause, il faudrait être animé d’une mauvaise foi manifeste ou d’une haine viscérale contre la personne d’Arouna Modibo Touré pour ne pas reconnaitre au moins qu’il est à l’origine du démarrage des travaux de rénovation sans qu’ils ne s’achèvent sous son ère. Ce qui est indéniable et visible c’est grâce à la pression du ministre Touré que les travaux de rénovation ont démarré sous son ère. Autre fait indéniable et patent si le Stade Modibo Keita possède un nouveau visage contrairement à avant le démarrage de ces travaux, le mérite revient encore à celui qui est rentré dans l’histoire du football malien le 15 juin 2020 en parvenant à mettre fin à la crise imposée du football malien pendant plus de quatre ans(voir les photos avant et après rénovation). Rappelons que la fermeture du Stade Modibo Keita avait été ordonnée  par la CAF lors de sa visite d’inspection à la faveur des compétitions inter clubs de la saison 2019-2020. Les émissaires de la CAF avaient jugés non conforme aux normes internationales les vestiaires des joueurs, des arbitres, le salon des officiers. Une décision qui avait été appliquée par les plus hautes autorités d’alors à travers le ministère de la jeunesse et des sports. Une chose est claire s’il y a un ministre des sports qui se souciait du sport malien et du football en particulier c’est bel et bien Arouna Modibo Touré. En effet lors d’une mission du Premier Ministre d’alors, Dr Boubou Cissé au Qatar, le ministre Touré avait obtenu un accord de principe pour la rénovation totale du Stade Modibo Keita avec le ministre Qatari des sports  (alors que le marché attribué à la société ne concerne qu’une partie du stade, cité plus haut)  ainsi que le sponsoring du championnat national jusqu’en 2022.Et les discussions des modalités de signature avaient été prévues un mois après mais hélas les événements sociopolitiques sont passés par là.

Sadou Bocoum

Source : Mutation

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct