Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Vote sur la prolongation du mandat des députés ou la malhonnêteté intellectuelle d’une certaine presse et des analystes du pouvoir IBK-SBM.

Le vote sur la prolongation du mandat des députés avec une large adhésion des députés (y compris ceux de l’opposition) a entrainé un article non signé (écris au vu des fautes à la vas – vite) et repris en boucle (bêtement) par certains pour discréditer l’opposition Malienne et conclure à la division de celle ci.

Toutefois pour les lecteurs qui veulent comprendre (ils dont les plus nombreux), permettez-moi d’apporter certaines précisions.

1) l’opposition Maliennes est plurielle et n’a jamais été monolithique. Elle est traversée par plusieurs sensibilités qui s’expriment parfois différemment sur les grands sujets de la nation. Exemple : Quand Soumaila Cissé a refusé de recevoir le Premier Ministre, d’autres comme Bathily l’ont bien reçu en lui crachant ses 4 vérités. As ton crié à sa division ?
Mais tous sont animés par la même chose, bouter ce pouvoir dehors et mettre fin à la misère du Mali, sa participation programmée, la mort de ses enfants…

2) l’opposition Malienne na jamais refusé la prolongation du mandat des députés d’autant qu’elle savait que la fraude qui a prévalue aux élections présidentielles aurait été reconduite aussi aux législatives (si celle-ci avait eu lieu dans la foulée) entraînant une crise post électorale plus grave que celle que le pays connaît.
L’opposition aurait tout simplement voulu que de septembre à novembre des dispositions eut été prises pour palier aux lacunes constatées lors des élections pour faire une élection législative plus crédible. A ce sujet nous constatons que rien n’est fait dans ce sens.

3) Le parlement Malien compte plus de 75% de députés pro IBK. Que le reste des 25% se soit abstenu ou ait voté pour ou contre aurait eu quel impact sur l’issue finale du vote ?

4) L’ Assemblée Nationale Malienne de ce 23 novembre 2018 (issue des élections de 2013) n’est plus représentative de la nouvelle configuration politique Malienne et la vraie opposition d’aujourd’hui est celle qui est hors de l’Assemblée et qui s’exprime autrement tous les jours.

5) ce vote (déjà acquis) n’enlève rien à la position de l’opposition Malienne dans son ensemble qui conteste la légitimité des autorités ( Président et PM) et (à partir de janvier 2019) de l’assemblée nationale, et la nécessité de leur départ pacifiquement ou par la rue.

Rappelons que la cour constitutionnelle (peut être dans un sursaut de conscience) de la fameuse Manassa qui n’a aucune honte, avait bien affirmé dans un avis en début septembre 2018 que toute prorogation du mandat des députés était illégale, pour après dire le contraire dans un autre avis d’octobre 2018 où elle affirme la légalité de la prolongation du mandat des députés pour 3X6 mois maximum.

Donc au vu de tout cela, que les propagandistes gouvernementaux ne nous bassinent pas les oreilles en essayant de démontrer de la division de l’opposition.
Tout le monde sait que là où nous sommes la vrai opposition est ce peuple Malien qui ne reconnais pas Ibk et son PM et sui ne Siege pas a l’Assemblée Nationale et que la vrai bataille se fera ailleurs qu’à l’AN,

En conséquences, L’opposition plurielle est unie sur un seul point et non des moindres, la fin du régime IBK et de ses valets pilleurs du sang du peuple et c’est cela qui importe.

Alassane – A. TOURÉ
Conseiller Municipal URD
Membre du BEN de L’URD

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct