Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Vœux du maire Adama Sangaré : « Paix, santé, bonheur et de reprise des activités »

Le maire du district de Bamako, Adama Sangaré, a, dans le cadre de l’Aïd El-fitr, présenté ses vœux à ses concitoyens, le jeudi 4 mai 2022. Il a profité de l’occasion pour aborder la question de l’assainissement de la ville de Bamako en 2022.

 

 Le maire Adama Sangaré a souhaité la reprise des activités, notamment la fin de l’embargo qui frappe le Mali. Pour la mise en place des travaux d’assainissement de 2022, le maire dira : « les autorités, les municipalités et la population font des efforts qui doivent être appuyés par le changement de comportements ».

A cela il ajouta l’éducation, la sensibilisation et l’engagement. Il a indiqué que la cité ne peut être maintenue propre sans le paiement des taxes.

« Les populations doivent se rappeler que vivre à Bamako nécessite un coût. Nous demandons aux uns et aux autres de payer la taxe pour le développement régional et local (TDRL) qui est de 3000 francs CFA par an, la taxe de la voirie, 3000 francs CFA par ménage par an. « Nous sommes à un taux de 8 % de paiement annuel de ces taxes, nous n’arrivons pas à recouvrer parce que la population ne se sent pas concernée», regrette-t-il.

Le maire de la ville a rappelé que l’assainissement est un pas vers le développement et que c’est avec les taxes qu’ils arrivent à construire la cité. « L’Etat a demandé à Ozone d’aider la ville de Bamako à assainir. Malheureusement, l’Etat s’est retrouvé dans une situation d’impayés avec la société Ozone. C’est pour cette raison qu’on voit des gros tas d’ordures qui font honte. Nous avons toujours demandé à l’Etat de faire une décharge, il n’y a pas une décharge finale où les GIE ou les entreprises, les partenaires ou les voiries peuvent évacuer les ordures sur cette décharge. Ce n’est pas la responsabilité de la ville de Bamako. L’Etat doit mettre une décharge à la disposition de la municipalité. Noumoubougou est ouverte quelques semaines pour être fermée pendant 5 à 6 mois. Nous avons fait un programme de curage de caniveaux que nous avons envoyé aux autorités et le programme est au niveau du ministère de l’Administration territoriale.

Au cours des échanges de vœux, les syndicats ont exprimé leur soutien à la mairie en rappelant l’appui du maire pendant le mois de ramadan qui a été difficile pour eux. Le maire a félicité le personnel en l’exhortant à contribuer au bon fonctionnement de la mairie.

 

Fatoumata Kané

Source : Mali Tribune

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct