Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

UNPOL FORME LA POLICE DE GAO À LA LUTTE CONTRE LE TRAFIC HUMAIN ET LE CRIME ORGANISÉ

Du lundi 19 au vendredi 23 novembre 2018, le bureau régional de la MINUSMA à Gao organise un atelier de formation sur le trafic humain et les crimes organisés. Dispensée aux Forces de défense et de sécurité du Mali par la Police des Nations Unies (UNPOL), la session de formation se tient au Super Camp de la Mission dans la cité des Askia.

Une quinzaine de participants, issus de la police, de la gendarmerie, de la garde nationale, de la garde pénitentiaire et de la protection civile, a pris part à cette formation de cinq jours, animée par Stefan Schick, spécialiste à l’unité de formation de la Police des Nations Unies (UNPOL) à Bamako. « Nous sommes à Gao pour dispenser cette formation sur les crimes organisés et les trafics humains. Nous renforçons les capacités des Forces de défense et de sécurité maliennes à mieux faire face à ces fléaux qui sont recensés dans la zone », a expliqué le formateur.

Cette thématique, très appréciée par les bénéficiaires, doit apporter des changements utiles dans leur quotidien. C’est l’avis du capitaine Ismaël Touré, Chef d’antenne de l’Office central des stupéfiants à Gao : « Ce sujet est d’actualité et nous sommes ravis de bénéficier d’une telle formation. Elle nous permettra de savoir les conduites et stratégies à tenir pour lutter efficacement contre les crimes organisés et les trafics humains. Nous ne cesserons de remercier la MINUSMA pour son appui multiforme ».

Le trafic d’êtres humains et le crime organisé sévissent à Gao, comme ailleurs dans le Sahel. D’où l’intérêt des bénéficiaires de profiter au maximum de l’expertise du formateur, afin de mieux s’outiller pour répondre aux exigences du terrain. « Ce phénomène existe dans notre région et cette formation est une grande occasion pour nous de faire face à cette épineuse question. Nous ne pouvons qu’être reconnaissants envers la MINUSMA qui organise des formations pratiquement chaque semaine afin de mieux nous former dans plusieurs domaines », a témoigné le lieutenant Djibril GOITA, Régisseur de la maison d’arrêt de Gao.

SourceMinusma

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct