Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Tombouctou : LA PAIX RETROUVÉE ENTRE LES ACTEURS POLITIQUES A AGLAL

Le gouverneur de la Région de Tombouctou, Koïna Ag Ahmadou, à la tête d’une forte délégation composée des différents chefs de la sécurité, du chef de bureau de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA), Ricardo Maia, s’est rendu à Aglal, à 45km de Tombouctou, dans le Gourma chef lieu de la commune de Lafia.

Cette visite a pour objet de constater l’effectivité de la réconciliation entre les acteurs politiques de la commune qui ne regardaient pas dans la même direction, depuis bientôt plus d’une année. Ce malentendu a entravé le fonctionnement de la commune, la plongeant dans un vide total, jusqu’à opposer les communautés de la circonscription. Le déplacement du chef de l’exécutif régional lui a aussi permis d’échanger, d’informer et de sensibiliser la communauté sur la paix, la cohésion sociale et le vivre ensemble pour le bonheur des enfants, des femmes et des hommes.
Après les traditionnels mots de bienvenue du chef du village, Albaraka Ag Ibdallahit, les deux adversaires politiques Mohamed Ag Issa dit Hamali et le maire, Aboubacrine Talhata, ont tour à tour pris la parole pour, définitivement et publiquement, mettre fin à toutes leurs divergences. Ils ont déclaré que la seule bataille qui vaille dans la commune est celle de la stabilité, de la paix et du développement.
Le chef de bureau de la MINUSMA, Ricardo Maia, a apprécié la démarche qui a abouti à la paix ainsi scellée dans la commune. Il a assuré que l’accompagnement de la structure onusienne ne fera pas défaut. En guise de démarrage pour le développement, M. Maia a remis au maire une motopompe de 10 chevaux pour les différentes communautés d’Aglal, en précisant que d’autres actions suivront, ce premier test.
Le gouverneur de la Région, Koïna Ag Ahmadou, a tout d’abord transmis les messages de salutation et de félicitation du président Ibrahim Boubacar Keita, du gouvernement et du peuple maliens pour le courage et la volonté dont les adversaires d’hier ont fait montre pour faire la paix et pacifier la commune. Koïna Ag Ahmadou ne s’est pas lassé de parler de l’Accords pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger. La paix, la cohésion sociale, le vivre ensemble, la solidarité ont également été largement développés par le gouverneur.
A la suite du gouverneur, le représentant de la CMA à Aglal, Abdallah Ag Mohamed, celui du conseil communal des jeunes, Abdallah Ag Ibrahim, la présidente de la Coordination des association et Ong féminines (CAFO), Aminata Oumar, et Mohamed Ag Bollahi du Réseau des communicateurs traditionnels pour le développement (RECOTRADE) ont, tour à tour, salué cet événement qui marque le départ d’une nouvelle ère dans la commune. Ils se sont tous engagés à saisir et à consolider cette opportunité de paix retrouvée.
Toutes ces structures ont demandé l’accompagnement et l’appui de l’état et de la MINUSMA pour entretenir et pérenniser les acquis et profiter au mieux des dividendes de la paix. Au nombre des doléances des intervenants, figurent l’éclairage public solaire, la couverture téléphonique par, au moins, un des opérateurs mobile, l’emploi des jeunes, les activités génératrices de revenus pour les femmes, l’école, la santé.
En réponse, le gouverneur, a fait comprendre que tous les besoins énumérés pourront avoir des solutions à la condition que la paix soit rétablie.
La mission d’escorte des FAMAS, qui a sécurisé le voyage de la délégation, a offert un lot de médicaments au centre de santé de la commune. Ce geste, par ailleurs, fréquent rentre dans le cadre des actions civilo-militaires de l’armée nationale.

Moulaye SAYAH
AMAP-Tombouctou

 

Source: Essor

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct