Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Somalie: la Turquie régulièrement cible d’attentats perpétrés par les shebabs

Un ressortissant turc a été assassiné par les shebabs ce week-end à Mogadiscio en Somalie. Les intérêts d’Ankara sont une cible des terroristes islamistes depuis plusieurs années, malgré le caractère musulman de la Turquie. Attaque contre des délégations, contre l’ambassade, avion de ligne visé ou médecins abattus, Ankara est régulièrement sujet à des attentats perpétrés par les shebabs, du fait notamment du partenariat stratégique tissé entre la Turquie et la Somalie. La relation privilégiée entre la Turquie et le pouvoir somalien a été cimentée à partir de 2011.

Le leader turc Recep Tayyip Erdogan, qui s’est rendu trois fois en Somalie en moins de cinq ans, a tendu la main à Mogadiscio. Ankara a d’abord déversé des centaines de millions de dollars d’aide humanitaire. Puis est venu le temps du business. Les entreprises turques ont bâti des infrastructures, routes, écoles, hôpitaux, elles ont construit et géré des terminaux portuaires et aéroportuaires. Puis est venue la sphère diplomatico-militaire, avec une immense ambassade turque ouverte en 2016. Mais aussi et surtout l’inauguration fin 2017, de la plus importante base militaire d’Ankara à l’étranger. Un engagement que les Turcs ont voulu afficher. À la différence des autres pays, leurs ONG et entreprises ont ouvert des bureaux à Mogadiscio et non à Nairobi. Pour les Turcs, la Somalie dispose d’une position stratégique, dans le golfe d’Aden, face à la péninsule arabique. Mais il ne faut pas oublier une stratégie africaine plus globale. En 10 ans, la Turquie a quasi triplé son nombre d’ambassades sur le continent. Cette influence grandissante lui apportant plus de débouchés pour ses produits, un accès aux ressources naturelles et des alliés sur la scène internationale.

RFI

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct