Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Situation sécuritaire et sanitaire au Sahel : le HCR tire sur la sonnette d’alarme

L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a lancé, le vendredi 12 juin 2020, un appel à mobilisation de 186 millions de dollars, pour le financement de ses opérations dans la région du centre du Sahel, notamment au Mali, au Niger et au Burkina Faso. Cette mobilisation de fonds permettra d’aider plus de 3,1 millions de réfugiés, déplacés internes, rapatriés et autres personnes à risque d’apatridie, dans cette immense région d’Afrique subsaharienne où leur survie devient de plus en plus compliquée avec la pandémie du Coronavirus.La région du Sahel est de nos jours confrontée à une multitude de difficultés d’ordre sécuritaire et humanitaire, dont les répercussions pourraient être plus fâcheuses à cause de la pandémie du Coronavirus.

« Au Burkina Faso, le nombre de déplacés internes a plus que quadruplé, passant de 193.000 en juin 2019 à 848.000 à la fin avril 2020 », constate le HCR, qui note que cette augmentation de personnes déplacées dans ce pays s’explique surtout par les difficultés engendrées par la crise de la Covid 19.

Au Niger, la situation est encore plus menaçante : 1,6 million d’enfants vulnérables sont touchés par des crises humanitaires au Niger», révèle l’organisation qui s’inquiète de la situation des personnes déplacées internes et réfugiés dans le Sahel.

Face à cette situation, les experts du HCR s’attendent à une réponse adéquate et urgente afin de limiter les impacts négatifs de la crise sécuritaire ou sanitaire (Covid 19) sur les populations du Sahel.

D’où, son appel de fonds de plus 186 millions de dollars répartis comme suit : «97 millions de dollars pour les besoins initiaux de l’Organisation au titre de 2020; 29 millions de dollars pour la mise en œuvre des mesures de prévention et de lutte contre la Covid-19 dans les zones de déplacement ; 60 millions de dollars pour le renforcement de la réponse d’urgence dans le cadre de la stratégie pour le Sahel ». L’organe des Nations Unies explique que l’objectif est « d’être à mesure de fournir davantage d’abris pour décongestionner les sites surpeuplés, de distribuer des articles de première nécessité et de lutter contre la violence sexuelle et sexiste, qui se généralise et s’aggrave du fait du confinement et des conditions de surpeuplement ».

Toutefois, à cause des revers que la pandémie du Coronavirus pourraient faire subir à ces populations d’accueil, le HCR prévient que cet élan de solidarité ne saurait encore durer pour longtemps. Et pour cause : « les communautés locales arrivent au point de rupture. Pour toutes ces personnes qui ont fui les guerres et conflits, l’impact supplémentaire du Covid-19 est dévastateur sur ces populations qui mènent leur existence au jour le jour», alerte l’organisation.

Ousmane Tangara

Source: Bamakonews

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct