Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Semaine des projets en partenariat public-privé du Mali : Préparer un cadre juridique pour leur mise en œuvre

konimba-sidibe modec Dans le cadre de la Semaine des projets en partenariat public-privé(Ppp), le ministère de la Promotion de l’investissement et du Secteur privé a organisé, le lundi 2 mai 2016 à l’hôtel Azalaï Salam de Bamako, un atelier qui a réuni les experts venus de la sous-région et de la France.

L’objectif de cet atelier de trois jours est de préparer un avant-projet de loi et un avant-projet de décret, c’est-à-dire le cadre juridique de la mise en œuvre des Projets en partenariat public-privé (PPP). Pendant trois jours, les experts venus de la sous-région et de la France vont étudier ce cadre juridique, relever ce qu’il comporte comme insuffisances et suggérer des recommandations.

La cérémonie d’ouverture de l’atelier était présidée par le ministre de la Promotion de l’investissement et du Secteur privé, Konimba Sidibé. Il a indiqué dans son discours que la Semaine des Projets en partenariat public-privé est une semaine consacrée à la mise en place du dispositif juridique et institutionnel qui va permettre à l’Etat et aux opérateurs du secteur privé de monter ensemble des projets, de les mettre en œuvre ensemble de manière à ce que les Maliens puissent bénéficier des services auxquels ils ont droit dans tous les domaines (énergie, fournitures d’électricité, construction de routes et ponts, aménagement d’espaces agricoles).

Le ministre de la Promotion de l’investissement et du Secteur privé, Konimba Sidibé, a rappelé que le Processus partenariat public-privé (Ppp) est une chose très compliquée. Tout en indiquant que le Mali a eu le malheur d’engager beaucoup de processus Ppp, sans prendre des précautions pour garantir leur réussite. Il a cité par exemple Transrail, la Délégation du service public et d’autres projets qui ont été des échecs monumentaux.

Selon lui, l’inconvénient dans ces cas, c’est que très souvent, c’est le gouvernement qui passe à la caisse pour assurer l’échec collectif. C’est pourquoi, dira Konimba Sidibé, pour arrêter ce processus, le gouvernement a fait du Ppp une priorité de son mandat. Le ministre a par ailleurs souligné que l’avantage des Ppp est que l’Etat et le secteur privé mutualisent leurs moyens. Il y a des domaines où l’Etat n’a pas suffisamment de ressources pour investir, mais le secteur privé peut le faire. «Cela ne peut se faire sans accord entre l’Etat et le secteur privé, car il y a beaucoup de décisions qui vont concerner la vie des Maliens, et l’Etat est là pour garantir que les Maliens n’en soient pas victimes quelque part», a-t-il déclaré.

Il faut noter qu’au cours de cette Semaine, il y aura une séance de formation des Secrétaires généraux des départements ministériels et une initiation des membres du gouvernement au concept Ppp.

Diango COULIBALY

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct