Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Sécurité publique : La gendarmerie nationale installe une ceinture bleue à Bamako

Pour rapprocher ses services des usagers et  assurer la sécurité des populations, deux nouvelles brigades territoriales viennent d’ouvrir leurs portes à Dialakorodji et à Ouezzindougou. D’un coût d’environ 125 millions de F CFA, cette initiative entre dans le cadre des réformes en cours à la gendarmerie qui visent à ériger une ceinture bleue de sécurité autour de Bamako.

Bâties sur une superficie d’un hectare chacune, les brigades territoriales de Dialakorodji et de Ouezzindougou ont respectivement coûté 61 et 64 millions de F CFA. L’inauguration de ces deux joyaux était présidée par le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le général Salif Traoré, en présence du directeur général de la gendarmerie nationale, le colonel-major Satigui dit Moro Sidibé, et des autorités administratives et coutumières des deux localités. C’était ce vendredi 9 février 2018.

Pour Oumar Guindo, maire de la Commune rurale de Dialakorodji, cette nouvelle brigade vient à point nommé dans un vide sécuritaire caractérisé par des vols, braquages, attaques, et conflits interpersonnels. Il a  invité les populations à accompagner et à soutenir  les actions des Forces de défense et de sécurité. Il a réitéré le soutien sans faille de la mairie à la gendarmerie.

Son homologue de Ouezzindougou a aussi exhorté les chefs de village des 25 localités et les populations de la Commune de Mandé à aider la gendarmerie dans sa mission régalienne de protection des populations et de leurs biens, à travers des renseignements fiables.

Le ministre Salif Traoré a insisté sur le rôle important de la population de sa propre sécurisation. “Nous n’arriverons jamais à vous sécuriser sans vous. Il ne saurait y avoir de sécurité sans les populations elles-mêmes. C’est vous qui savez qui est corps étranger ici, qui est capable de quoi. L’actualité nous a prouvé qu’avec la bonne collaboration de la population, nous pouvons aller très vite”, a déclaré le ministre. Il a promis de doter les deux brigades en véhicules et autres moyens indispensables pour leur bon fonctionnement.

Les autorités coutumières de Dialakorodji et de Ouezzindougou ont salué à juste titre la dotation de leurs communes de brigade de la gendarmerie. Pour eux, cette initiative démontre la volonté des autorités de sécuriser les personnes et leurs biens.

Ces deux brigades, situées dans les périphéries de Bamako, entrent dans le cadre de l’initiative des autorités de la gendarmerie d’ériger une ceinture bleue de  sécurité autour de la capitale dans le souci d’appréhender à la base les malfrats. Elle fait partie des grandes réformes engagées par le nouveau directeur général de la gendarmerie nationale, le colonel-major Satigui dit Moro Sidibé, en place depuis 2016.

Suivront l’inauguration des brigades de Sénou, en Commune VI, et de Ngabakoro-Droit et de Moribabougou pour quadriller la capitale.

Ousmane Daou

 

Source: L’Indicateur du Renouveau

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct