Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Sans Tabou: soutien au CNSP, les opportunistes à l’œuvre ?

Quelques semaines après le coup d’État du 18 août 2020, les opportunistes sont à l’œuvre. Ainsi, nous assistons depuis peu à la multiplication des ‘’Clubs de soutien’’ au CNSP, les militaires putschistes. Ces organisations, qui poussent comme des champions partout, sont des pratiques bien connues au Mali, qui rappellent bien de mauvais souvenirs. Le même scénario s’est passé en 2012 avec le coup d’État où un foisonnement de clubs de soutien au CNRDRE et à Amadou Aya SANOGO a vite assombri l’espace politique malien avec à la clé des marches et meetings qui ont fini par prendre en otage les débats de fond sur la transition.

 

« Chasser le naturel, il revient au galop », dit-on. Cet adage semble bien traduire le comportement des Bamakois, en général, et des jeunes, en particulier, qui voient dans chaque changement de régime une opportunité de se faire valoir et de se faire une place au soleil.
Pour ce faire, la pratique est connue et s’appelle Associations, clubs et autres Mouvements de soutien.
Malheureusement, le changement de régime du mois dernier, intervenu au prix du sang n’échappe pas à la règle avec des foisonnements de clubs de soutien et de manifestations en faveur de la junte au pouvoir, depuis le 18 août 2020.
La dernière en date, c’est ce meeting de soutien au CNSP organisé hier mardi par le Mouvement Populaire du 04 Septembre composé de la ‘’Plateforme Wati Sera’’, ‘’les APM’’, ‘’les Patriotes’’ et le ‘’Mali est pour Nous Tous’’ au boulevard de l’indépendance.
Avant, lors des concertations nationales sur la transition, des groupes de manifestants sont venus témoigner leur soutien au CNSP devant le CICB.
La floraison de ces organisations amène à se poser la question de savoir où sont passés les milliers de clubs de soutien à Amadou Toumani TOURE ? Que dire des clubs de soutien à Amadou Haya SANOGO et au CNRDRE. Et, plus récent, malin sera celui qui pourra nous dire le sort qui a été réservé aux milliers de clubs de soutien à IBK et à Karim Keita, en si peu de temps.
« Nous sommes persuadés que le changement du Mali commencera par celui des Maliens, qui sont partout et nulle part, mais comme du bouillon dans toutes les sauces », a dénoncé l’autre.
Au demeurant, ces comportements courants au Mali risquent d’encourager consciemment ou inconsciemment la junte à aller vers la confiscation du pouvoir qu’elle a promis de rendre aux civils.
Nous estimons que le CNSP doit mettre fin ou du moins se démarquer de ces pratiques illusoires au même titre qu’il a mis en garde des particuliers qui tentaient de le soudoyer avec de l’argent.
En cette période critique de la vie politique de notre pays, les acteurs qui s’ingèrent, à travers les clubs de soutien en faveur de la junte militaire, peuvent être certainement utiles ailleurs.
Le CNSP doit se méfier de ces laudateurs qui ne seront que source d’ennuis, parce qu’ils aspirent tous à se faire entretenir au détriment du trésor public. Une raison de plus pour que les militaires se démarquent rapidement de ces initiatives qui sonnent la filouterie.
Sans démagogie, le CNSP, membre à part entière de notre armée nationale, qui a le soutien de tout le peuple, comme en témoigne le meeting populaire du M5-RFP, n’a pas forcément besoin de club de soutien à présent.

Par Abdoulaye OUATTARA

Source : INFO-MATIN

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct