Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Sangarébougou : la Brigade plus que jamais engagée

Dans le cadre de sa mission de proximité avec les populations, le commandant de brigade de Sangarébougou a été l’hôte de personnalités de marque composées d’autorités communales, traditionnelles et administratives.
Le but de cette retrouvaille était de permettre aux forces de la gendarmerie de mieux opérer les choix de sécurisation des citoyens et de leurs biens.

gendarmerie nationale malienne patrouille

C’est un dispositif dans lequel chacun a un rôle à jouer, des forces de l’ordre à la population, chacun doit désormais se sentir plus concerné. Sangarébougou était le refuge de bandits de grands chemin, mais avec l’assiduité de la brigade territoriale de Sangarébougou, de son commandant Mamadou Diarra, un engagement collectif est lancé.

La cérémonie s’est passée en présence de Chérif Ousmane Madani Haïdara, de Kassoum Sidibé maire de la commune rurale de Sangarébougou, de Satigui Moro Sidibé, Directeur national de la gendarmerie et du chef de village de village Nandourou Coulibaly et des gendarmes retraités venus apporter leurs expériences.

La quiétude de ses administrés est lapriorité des priorités selon les mots du Maire Kassoum Sidibé. Il s’est dit fier de la circonstance et a salué la détermination de Mamadou Diarra, CB de la brigade de la commune. Pour lui, il faut trouver des éléments qui peuvent aider les gardiens de la commune dans leur difficile tâche. Il faut soutenir les gendarmes, les informer, les aider par de petits moyens pour qu’ils puissent assurer dignement les difficiles missions de sécurité. Le Maire a egalement salué le maire de N’gabacoro Droit et de la commune de Safo.Que la commune, dans cette nouvelle stratégie, serve de modèle aux autres de la commune. KassoumSidibé a remercié et félicité Ousmane Cherif Madani Haïdaraet tout son conseil municipal. La chance de Sangarébougou, c’est d’avoir la brigade en son sein. Le maire s’est dit conscient que sans son implication personnelle, celle de la mairie et de tous les habitants, l’objectif ne pourra être atteint convenablement».

Pour le premier responsable de la gendarmerie,Mamadou Diarra CB de Sangarébougou,c’est un honneur de s’exprimer sur la contribution de ses braves populations sur la proximité consistant à rapprocher les agents et les populations. Pour lui, il est impérieux de cerner et de combattre ce fléau d’insécurité avec toutes les bonnes volontés. Le Commandant de Brigade examine plus la mission dans une dynamique de prévention plutôt que de répression. Cela conforte les concitoyens plus dans le renforcement de la confiance et du respect. La brigade a besoin de l’apport de ses habitants pour renforcer son élan et couronner ses efforts de succès. »

Quant àSatigui Moro SidibéDirecteur national de gendarmerie a salué l’initiative du CB, sa maturité et son efficacité. C’est un essentiel que ses agents soient plus près des populations et il s’est dit honoré par la présence des retraités qui, malgré les bons et loyaux services, ont décidé de toujours servir la République. C’est une initiative dont doivent s’inspirer les autres unités.

L’invité de taille était le guide spirituel d’Ancardine, Haïdara, s’est dit motivé par la présence des gendarmes qui ont servi la nation sans arrière-pensée. Toute personne qui aime son pays doit œuvrer à sa stabilité et sa sécurité. Il a relevé les conditions de dénuement des agents en certains endroits.il faut conseiller les autorités et rien d’autres de plus. Que les décideurs prennent des mesures sinon un jour ils mordront leurs doigts. Le médecin après la mort, ce n’est pas la peine pour le prêcheur notoire.

Un pays où les gens traversent de bout en bout sans aucune intervention des agents de forces de l’ordre. Il a critiqué la négligence des agents aux frontières. Pour lui, il n’y a aucune sécurité et c’est inadmissible que ce désordre règne. Il a remercié le CB et tous ses partenaires. La démocratie est une bonne chose mais détruire les fondements du pays n’est pas admissible. Il a dénoncé le traitement incendiaire des récents affrontements interethniques à Ké-Macina.
C’est une traque concertée et participative qui est engagée dans la commune de Sangarébougou.

Siriki Togola

Source: le Figaro du Mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
ORTM en direct