Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Salon de l’action gouvernementale: le ministère de l’Energie et de l’Eau présente un bilan satisfaisant

Après  l’ouverture  officielle  de ses activités, le 4 juillet  dernier  au Sheraton hôtel, le  Salon de l’action de l’action gouvernementale du Mali, « Maligov » s’est  poursuivi  le jeudi 5 juillet avec  la présentation du bilan des cinq ans du Président  IBK dans le secteur de l’énergie et de l’eau. Cet atelier qui a pris fin samedi dernier avait pour but d’améliorer l’image des organismes publics.

La rencontre s’est déroulée en présence  des experts et de plusieurs spécialistes des secteur d’eau et de l’énergie. Elle était placée  sous la présidence  du représentant du ministre de l’Energie  et de  l’Eau,  le conseiller technique Seydou Traoré. C’était en présence de  des directeurs et experts des deux secteurs.

Les travaux  ont  démarré avec  la présentation du bilan du secteur de l’eau par le  Directeur national  adjoint de l’hydraulique, Dioro  Bocoum. Selon  lui, pendant  les cinq ans,  notamment à travers la  SOMAGEP, il se chiffre à 14 milliards de  FCFA.

En tout 7320 nouveaux ouvrages ont été réalisés, dont 271 adductions d’eau potable, 2686 bornes fontaines, 3400 pompes a motricité humaine, 327 puits modernes, 636 SHVA. Les ouvrages réhabilité sont au nombre de 2627, avec  79  adductions d’eau potable, 419 bornes fontaines, 1757 pompes à motricité humaine, 360 puits modernes, 32  SHVA \SHPA. Il ont concerné tout le pays, de Kayes à Kidal. Le tout pour un montant de 121 milliards de FCFA dont  12 milliards de FCFA de BSI et 109 milliards de FCFA sur financement extérieurs.

Toutes ces performances ont permis à notre pays d’enregistrer un taux d’accès national à l’eau potable de  68%en 2017 contre 63,6% en 2013. En milieu rural, il est passé de 61, 3% en 2013 a 65,3% en 2017. En milieu urbain, le taux est passé de 69,2% en 2013 à 74, 7% en 2017. Toutes ces performances ont touché 2 819 600  personnes supplémentaires, soit un taux d’ évolution de 4 à 5%.

Quant au secteur de l’énergie, le bilan a été présenté par la Directrice nationale, Madame Théra Aminata Fofana. Selon elle, sa société a fait beaucoup de progrès au cours des dernières années. A en croire Mme Théra, le taux d’électrification nationale en a atteint les 42% dont 23% en milieu urbain et 19% en milieu rurale. Malgré une demande forte, le pays connaît une croissance moyenne de 10% par an,  l’EDM sa a produit une  puissance de pointe de 70 mégawatts  de  réseau interconnecté pour une production annuelle de 1900 gigawatts heures. Concernant la consommation d’électricité au Mali, il ressort que c’est la biomasse qui reste en tête avec un bilan énergétique de 77%, le bois énergie, le produit pétrolier occupe de 18%,  de consommation contre 5% pour d’autres sources d’énergies.

Il faut rappeler que le salon « Maligov » mettra en lumière l’action des services publics, parapublics et des organismes privés. Il se  poursuit avec des séances B2B, des conférences thématiques, des espaces d’expositions.

 

Mohamed Naman Keita

Source: Le 22 Septembre

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct