Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Retour d’ATT : Jeu politique ou manœuvre politicienne du pouvoir ?

Quel bénéfice politique IBK peut-il attendre du retour d’ATT, à quelques encablures de l’élection présidentielle et au moment où les épouses des bérets verts cherchent à faire monter la pression pour obtenir le jugement de Amadou Aya Sanogo et consorts, pour assassins et complicités d’assassinat d’une vingtaine de bérets rouges ?

ATT est resté populaire six ans après le coup d’État qui l’a renversé le 22 mars 2012. Le RPM d’IBK a représenté une opposition hystérique au pouvoir du Président ATT, critiquant sévèrement sa gouvernance, avant de trouver en les putschistes des alliés sûrs pour faire élire le candidat IBK. Mais à cause des assassinats et complicités d’assassinats, IBK, obligé de leur fausser compagnie envoie les putschistes derrière les barreaux.

Leur jugement qui était attendu en octobre a-t-il été reporté à l’après présidentielle ? C’est que le jugement des putschistes pour assassinat est sensible, surtout à la veille de l’élection présidentielle, et pas seulement. La démission du ministre de la justice, puis celle du général Moussa Sinko Coulibaly pour se lancer dans la politique, sont autant de défis que le probable candidat IBK doit relever pour sa réélection.

La tentative du régime d’IBK de traduire ATT devant la haute cour de justice pour haute trahison a fait un long feu. En mettant les putschistes hors d’état de nuire, en abandonnant les poursuites contre ATT et en favorisant son retour au bercail, IBK n’attend il pas un allié naturel sur le dossier des putschistes et un allié insoupçonné pour la présidentielle de 2018 ?

Daou

Source: Le Républicain

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct